Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

15 octobre 2012

Hôpital

 

Mes capacités de communication orale et écrite étant ce qu'elles sont, je préfère répondre par deux photos, indissociables, aux deux notes lues aujourd'hui sur le thème de l'hôpital.  Ce dont je me souviens. Mon essentiel. 

 

Ces couloirs, interminables, froids, où je me perdais toujours, et le noir au bout... 

Couloir Perpignan_12 22 07_5828

 

Et puis ça... Toucher l'autre pour être sûr qu'il existe toujours, et lui donner un peu de sa vie. Chaîne d'amour. 

Mains_IMG_5790

 

En réponse à la note de Bleck, en tant que patient, "C'est l'hôpital qui se fout de la charité", et à celle de Jeanne, "La clinique", en tant que visiteuse. Tout comme moi je l'ai été. 

 

---o@o--- 

 

Edition du soir 

Parce qu'elle le vaut bien, parce que cet autre côté mérite aussi sa place ici, un lien vers la note d'une soignante, ses mots, sa photo, qui ressemble aussi à la mienne. "Instant de vie". 

Merci à toi, fille bavarde. 

 

---o@o--- 

Posté par Pastellle à 18:17 - Des humains - Commentaires [73] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Inhumain, quintescence de l'humanité, en un même lieu.

    Posté par AniLouve, 15 octobre 2012 à 18:46
  • Bien l'idée de répondre par l'intermédiaire de ton objectif.

    Le toucher, les soignants le savent il te pressent un peu l'avant-bras losqu'ils sentent qu'il faut te soutenir et ça marche !! ça fonctionne et je reste toutefois sur mon impression amère du malade qui doit croire en lui, en lui seul et puis bien évidemment en la médecine.

    Bleck

    Posté par Bleck, 15 octobre 2012 à 18:50
  • Une photo glaciale que suit heureusement une photo pleine de chaleur humaine : contraste du monde !

    Posté par ulysse, 15 octobre 2012 à 18:55
  • deux réalités, le froid, le chaud, l'attente, l'espoir bisettes à toi

    Posté par ndll, 15 octobre 2012 à 19:05
  • Des photos qui me donnent froid dans la dos. La dernière fois que j'ai erré dans ces couloirs, c'est pour en repartir... sans mon Papa.
    J'en ai le ventre noué et une boule à la gorge...
    Bise tout de même. Photo "puissantes" dans ce qu'elle représentent.

    Posté par Nokomis, 15 octobre 2012 à 19:09
  • Beau contraste entre la froideur des lieux et la chaleur de la relation

    Rêve-je, ou ais-je vu une de mes déesse païenne apparaître un instant dans un coin de la deuxième photo ?

    Ceci dit n'oublions pas tous ces malades qu'on oblige à subir les soins en ambulatoire, pas de lit pour eux, rien que les couloirs, les attentes, et oui, les soins, mais tellement inhumains....

    Bises ma Douce

    Posté par Caly, 15 octobre 2012 à 19:34
  • Deux superbes photos qui rendent bien les deux facettes de cet univers à part, qui distille aussi bien le froid, l'angoisse que l'espoir...
    Bisous Pastelle

    Posté par Aliselle, 15 octobre 2012 à 19:41
  • La seconde est superbe, en tout point.

    Posté par Fabien, 15 octobre 2012 à 19:49
  • Il y aurait tant à dire sur l'univers de l'hôpital! Du mal parfois mais aussi du bien.
    J'ai souvent assisté des voisines, personnes âgés après mes 60 ans et malheureusement j'en ai accompagné 2/3 jusqu'à leur décès. Alors bien sûr je me suis parfois révolté contre l'infirmière absente, les médocs déposés sur un coin de table, la bouteille d'eau absente plein de petits détails qui exaspère la malade. Je me suis même fait virée par les surveillantes. . Mais j'ai pu constater aussi parfois qu' UNE seule infirmière s'occupait de 25 chambres alors... Quoi penser ? Je repartait toujours le coeur bien lourd. Mon plus terrible souvenir est un vieux monsieur très maigre, a moitié nu et a moitié sorti de son "lit cage" qui criait sans cesse "Maman viens maman, maman s'il te plait. Le désespoir de ce vieillard je ne l'oublierai jamais. Trois ans ont passés et ce souvenir mouille encore mes yeux.

    Posté par Claire, 15 octobre 2012 à 19:56
  • No comment. Trop dur. Trop tôt.
    Belle soirée.
    Bises.
    Evelyne

    Posté par evelyne b., 15 octobre 2012 à 20:04
  • J'aime ces deux photos !
    Même si elles sont très différentes...
    Bises et Bonne soirée

    Posté par Didier 85, 15 octobre 2012 à 20:19
  • Bien vu, bien montré...
    Même si je ne suis allée, Dieu merci, à l'hôpital que pour accoucher, pour de l'orthopédie simple ou des petites opérations d'une demi-journée, y a toujours ces longs couloirs froids, ces néons, qui nous projettent dans une ambiance un peu SF, qui donnent l'impression de se chosifier... qu'on soit côté soigné ou soignant...
    Et j'ai le même souvenir de long couloir dépersonnalisant et glaçant quand je travaillais dans une maison de retraite...
    Alors quand les portes s'ouvrent et permettent de quitter ces couloirs, on a vraiment besoin d'injecter du sourire, de la main, de l'humain, des fleurs, des mots et de l'humour... que ce soit avec les malades ou les pensionnaires âgés...

    Posté par mariane, 15 octobre 2012 à 20:23
  • Images qui me parlent d'autant que j'ai une nièce, 38 ans,dans le coma depuis 3 semaines.. Trop loin pour aller la voir, car elle est dans le Nord, mais des nouvelles chaque jour... A ce jour, il semble que l'issue pourrait être positive, enfin.. Mais j'ai vu déjà.. j'ai connu, fréquenté, arpenté ces couloirs... perso, plusieurs fois, pour des interventions, mais aussi et surtout pendant 4 longs mois, période qui s'est terminée plutôt brutalement.. il y a un peu plus de 27 ans...déjà.. Non, ça ne réveille pas la douleur.. rassure-toi.. Au bout du couloir il y a aussi l'espoir, la guérison, la vie !

    Posté par evelyne tt simpl, 15 octobre 2012 à 20:39
  • Tu sais que mon fils en a une connaissance toute autre et c'est un lieu qu'il n'est décidément pas prêt de quitter!!!

    Il fait actuellement son stage aux Urgences et il me dit combien il est difficile pour lui de quitter sa garde quand elle est terminée. Tout comme quitter l'équipe avec laquelle il travaille.

    Il a été appelé dernièrement avec le smur sur une explosion qui a lieu tout près de chez moi.... Et le blessé (très très gravement) est un de ses amis pompier volontaire.

    Posté par LeJournaldeChrys, 15 octobre 2012 à 20:52
  • Ouff, de mauvais souvenirs pour moi, ayant perdu mon frère d'un cancer et trois ans après mon mari d'une mort subite... Je suis tout à fait d'accord avec Ulysse, contraste du monde... bisou et bonne journée!

    Posté par Maria-Lina, 15 octobre 2012 à 20:52
  • j'ai vécu ces couloirs et les mots sont venus à ma rescousse
    http://ameamie.canalblog.com/archives/2012/04/27/index.html

    Posté par Juliette, 15 octobre 2012 à 21:10
  • Il y a les souvenirs douloureux liés aux détresses vécues à l'hôpital, qu'on soit soi-même hospitalisé, ou qu'on accompagne quelqu'un qui parfois va y mourir
    Mais il y a aussi ce qu'on peut y vivre, entouré de sa famille et des soignants attentifs. Cette dernière année, en encore maintenant je suis allée bcp à l’hôpital mais j'i trouvé la plupart des soignants plein d'humanité
    J'ai cette expérience-là en tout cas, sans doute ai-je de la chance...

    Posté par Coumarine, 15 octobre 2012 à 21:14
  • Je traverse ce long couloir tout mes jours de travail...
    Et je prends des mains pour y glisser tout ce que je peux donner...
    http://meslendemains.canalblog.com/archives/2012/08/30/24998511.html
    Bonne soirée Pastelle...

    Posté par fillebavarde, 15 octobre 2012 à 21:33
  • J'aime beaucoup la deuxième, qui irait bien avec une série que je fais sur les mains, justement

    Posté par Gilsoub, 15 octobre 2012 à 22:03
  • J'avoue que ces lieux me font peur , me tétanisent même et pourtant , parfois, on a pas le choix et il faut les affronter pour trouver la force de vivre cette deuxième photo...

    Posté par Christelle, 15 octobre 2012 à 22:30
  • Le couloir de la mort et l'assistance à la vie.
    Quel contraste!

    Posté par tce76, 15 octobre 2012 à 22:47
  • C'est du vécu ! Les deux photos disent tout...

    Posté par Grain de sel, 15 octobre 2012 à 22:48
  • çà me rappelle

    çà me rappelle, et çà m'interpelle, il y a presque un an tout comme Bleck j'ai eu des soignantes bien veillantes.. qui m'ont d'ailleurs fichue une grosse peur, une nuit, alors que j'étais encore en soins intensifs, que je ne comprenais pas encore ce qui m'était arrivé sauf que j'avais failli y passer, donc une nuit je suis réveillée par une apparition de quatre femmes au pied du lit et qui me voyant effrayée me disent : nous sommes les "anges de la nuit" nous venons vous souhaiter une bonne nuit........ sans commentaire.......je ne leur en veux pas, je suis toujours là...

    Posté par ptitejojo, 15 octobre 2012 à 23:42
  • Bonsoir Sophie,

    Que sont nos vies ? Est-il nécessaire d’y songer ? Nos vies sont des histoires, et à chacun son histoire. Alors, tergiverser sans fin sur l’existence elle-même n’a vraiment pas de sens. Je détourne ici une citation d’Orson Wells en remplaçant les femmes par la vie : « La vie est faite pour être aimée, pas pour être comprise. »

    Chercher à comprendre la vie c’est s’exclure soi-même ; tandis que comprendre l’autre qu’il soit homme ou femme, cela est un acte d’Amour. Les circonvolutions de l’esprit ne valent pas le sourire qui vous rend joyeux ; ne valent pas la main qui vous touche ; et les paroles parfois sont des mains.

    Je suis heureux que Philippe aille mieux ; et qu’il puisse de nouveau nous réjouir de son histoire par ses photos.

    Bien à toi…

    Posté par Kristen Chaman, 15 octobre 2012 à 23:51
  • Coïncidence mercredi et jeudi passés à l'hôpital ...me suis fait opérer d'une hernie inguinale...pas l'habitude de fréquenter ces endroits

    Posté par Gérard, 16 octobre 2012 à 00:37
  • J'y passe beaucoup trop de temps. Pour mes proches, pour moi-même. Pour le boulot aussi. J'aimerais m'en détacher, j'y suis liée. Il m'est difficile de commenter, à vrai dire. Peut être aurais-je mieux fait de m'abstenir d'ailleurs. Je vais visionner tes photos du Maroc pour chasser ces ombres qui planent soudain. C'est plus gai, plus coloré. C'est ce dont j'ai besoin à cet instant.

    Posté par ksenia, 16 octobre 2012 à 00:42
  • Silence...
    Silence de mort dans ce long couloir sans âme qui vive
    Silence débordant de vie dans cette chambre où les mains se disent tout l'amour que les mots ne peuvent exprimer
    Merci Pastelle !

    Posté par nanegrub, 16 octobre 2012 à 01:49
  • J'étais au CHU de Créteil il y a peu de temps... un vrai labyrinthe... et j'aurais pu prendre ces photos si je n'avais pas eu les mains occupées comme sur la seconde photo...

    Posté par Patrick C., 16 octobre 2012 à 02:31
  • Ben j'aime...

    ...pô les hôpitaux !
    Mais eux y m'aime
    Bisous et belle journée

    Posté par H-IL, 16 octobre 2012 à 06:22
  • Tes photos sont superbes et montrent bien 2 aspects de l'hôpital

    Bonne journée

    Posté par PascalXLD, 16 octobre 2012 à 07:24
  • Deux très belles photographies.
    La première, froide, graphique, et la seconde avec cette chaleur humaine qui fait trop souvent défaut ici bas.

    Merci de ton mail en réponse à mon commentaire de l'autre jour.

    Thierry.

    Posté par Thierry, 16 octobre 2012 à 08:01
  • Merci Pastelle d'avoir à a manière partagé par tes photos ton ressenti
    Souvenirs douloureux pour beaucoup , des mots qui percutent , exprimés par la trilogie soignants , malades et visiteurs

    La deuxième photo est remplie de force
    Je pense à la magnifique chanson de Bourvil " la tendresse "
    bises à toi

    Posté par Jeanne, 16 octobre 2012 à 08:28
  • Merci, pour tout, que tu es, que tu donnes ...
    Touchée.

    Posté par Veronica, 16 octobre 2012 à 08:38
  • Je n’aime pas les hôpitaux, trop de bads souvenirs d’enfance, de visites de « mouroirs ». Mais là comme ailleurs, dans ces ensembles froids, il y a des humains avec du cœur, des mots, des gestes, pas seulement des robots, j’ai pu le constater il y a peu encore.
    J’aime beaucoup tes deux photos, la première serait très bien dans ma catégorie « lignes et courbes » et la deuxième, ben la deuxième, je ne saurais pas où la classer, je n’ai pas de photos si personnelles de tendresse et d’amour…
    Merci pour ce partage émouvant.
    Bonne journée.

    Posté par Big-Bear-Photos, 16 octobre 2012 à 08:57
  • Il est joli ce couloir bleu (tu sais quel genre d'hôpitaux je visite, là ça me change ;p). J'aime beaucoup la photo de ces mains en soutien, pour dire, je suis là, ça va aller....

    Posté par Tatiana, 16 octobre 2012 à 09:51
  • Moi je suis comme H-IL j'aime pas trop les hôpitaux mais eux m'aiment bien.
    Lorsqu'on est obligé d'y aller, eh bien on n'a pas trop le choix.
    Et moi j'y vais en visite lundi prochain. Mais bon ce n'est pas pour y rester quelques jours, donc ce n'est pas pareil.
    J'ai cliqué sur quelques liens dans tes commentaires, et j'ai eu aussi les larmes aux yeux en en lisant.
    Merci de nous montrer le côté hôpital avec tes clichés.
    Bisous et bonne journée à vous 2.
    Yoyotte et Fanfan

    Posté par Yoyotte, 16 octobre 2012 à 10:22
  • Deux aspects opposés de l'hôpital , le froid , l'inconnu , l'isolement sur la 1° photo , l'espoir , le soutiennet la chaleur sur la 2° , Phil

    Posté par Philippe, 16 octobre 2012 à 10:23
  • L'hôpital est un endroit aseptisé tant au point de vue humain que virale (là, il faut encore voir). Savoir que d'autres pensent comme moi, m'enlève un peu de ma peur de cet endroit. Certains y terminent leur vie, d'autres ont la chance d'en sortir vivant et de continuer leur chemin. D'autres, encore ne font qu'y passer pour réconforter un patient comme le montre cette admirable photo. J'ai aussi une pensée pour le personnel qui nous est bien utile.
    Merci pour ce message frappant.

    Posté par Nicky, 16 octobre 2012 à 10:24
  • Je viens de commenter le billet chez fillebavarde. Nous sommes je crois nombreux à penser de la même façon et heureusement !
    Belle idée que de lui répondre ici et en photos.
    Bizzz.
    JMB

    Posté par JMB, 16 octobre 2012 à 10:28
  • Des images toutes en sensibilité et pleines d'émotions !

    Posté par Laurence, 16 octobre 2012 à 10:42
  • bonjour Pastelle . ces deux images résument bien le passage des centres hospitaliers .je me souviens de mes longues traversées dans les couloirs de Grange Blanche .
    une main qui rassure c'est une merveilleuse thérapie . pensons a ceux qui n'ont même pas cette consolation . mais souvent le personnel soignant est là pour réconforter .
    bonne journée avec de bien gros bisous

    Posté par jean-pierre, 16 octobre 2012 à 10:51
  • La première rend très bien l'atmosphère "froide" de ces lieux "inhospitaliers" et la seconde est émouvante. Je n'aime pas ces lieux là moi non plus et chaque fois que j'y ai mis les pieds, hors la naissance de mes deux petits enfants, cela a été pour voir une personne qui allait bientôt rejoindre d'autres rives...

    Posté par VisuElle Photogr, 16 octobre 2012 à 10:54
  • non maman pas l'hôpital !

    Cette note me fait penser à un livre que j'ai lu, titre de mon commentaire !
    2 photos fortes, ces couloirs qui n'en finissent pas, qui me font froid dans le dos et me ramène à maman qui chaque fois était au fond d'un couloir et moi de tenir le coup pour aller jusqu'à elle .......
    Pour me pencher à son chevet, lui tenir la main, lui parler jusqu'à son dernier soupir !
    L'hôpital est pour moi une épreuve au quotidien (non j'exagère) qui se renouvelle tous les 6 mois et que j'appréhende chaque fois !
    Merci pour ta visite chez moi aujourd'hui et je conçois très bien ce que tu dis : "Par contre, on n'a pas toujours le temps de rendre des visites "de politesse" ..régulièrement. "
    Bon mardi; amicalement.

    Posté par Michèle, 16 octobre 2012 à 11:23
  • Jolies photos , et une grande sensibilité !!
    Bizzz, Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    Posté par Laure, 16 octobre 2012 à 12:10
  • oui,l'hopital ,en une photo tu l'as résumé .Beaucoup de lumiéres et ca semble vide,car on s'y sent seul dans l'attente .Les bruits sont là,mais paraissent lointains

    Posté par taka, 16 octobre 2012 à 12:28
  • de si belles photos qui en disent plus que beaucoup de paroles.
    Merci de ne pas avoir peur de parler de tout ça... c'est la vie aussi

    Posté par annielamarmotte, 16 octobre 2012 à 13:31
  • Tes photos parlent d'elles-mêmes. Ces longs couloirs, on aimerait jamais les connaître mais parfois, on est obligé... et la deuxième photo montre tant d'amour, de présence. Merci Pastelle et bon mardi.
    Amicalement.

    Posté par Denise, 16 octobre 2012 à 13:56
  • Deux photos qui valent...2000 mots, tu fais une synthèse surprenante et juste de la réalité de cet endroit où on va que par obligation, bravo

    Posté par robert, 16 octobre 2012 à 14:21
  • Je pensais encore hier, quand allais je finie de fréquenter ces endroits.
    Ta perspective en tous les cas est génial. Celle du couloir j'entends. Bises

    Posté par TomRemBas, 16 octobre 2012 à 14:54
1  2    Dernier »

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger