Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Lumières de l'ombre
30 novembre 2022

La part manquante

 

"La part manquante" c'est le titre d'un livre de Christian Bobin. Il parle de la part arrachée au coeur de toute mère le jour où l'enfant qu'elle a vu grandir et  qu'elle aime toujours autant qu'au premier jour, s'en va voler de ses propres ailes... La part manquante, c'est ce fauteuil, cette chaise, qui demeurent inoccupés... Cette blessure qui saigne toujours un peu. Ou beaucoup. 

wwb_Monastère de Brou_20200223_2446b

 

Mais Christian Bobin, malgré sa mort récente, est une part présente. Je l'ai souvent cité, car c'est tout ce qu'on peut faire, on ne peut pas parler de ses livres, puisqu'ils disent des choses différentes à chacun de nous... Les mots de Bobin ne se racontent pas ils se savourent. Mais je crois qu'on sort toujours apaisé et grndi de leur lecture. Comme si quelqu'un était là au bout du chemin, à nous parler de la beauté du monde, et de sa fragilité aussi... 

wwb_Monastère de Brou_20200223_2464


"L'écriture est la soeur cadette de la parole. L'écriture est la soeur tardive de la parole où un individu, voyageant de sa solitude à la solitude de l'autre, peuple l'espace entre les deux solitudes d'une voie lactée de mots."

wwb_Monastère de Brou_20200223_2497

 

"Ce qui ne peut danser au bord des lèvres  s'en va hurler au fond de l'âme."

wwb_Monastère de Brou_ 20200223_2457

 

"Nous n'habitons pas des régions. Nous n'habitons même pas la terre. Le coeur de ceux que nous aimons est notre vraie demeure."

wwb_Monastère de Brou_20200223_2453h

 

"Devant ce que la vie a de plus cruel, toutes les pensées parfois s'effondrent, privées d'appui, et il ne nous reste plus qu'à demander aux arbres qui tremblent sous le vent de nous apprendre cette compassion que le monde ignore."

wwb_Monastère de Brou_ 20200223_2501

 

Les photos ont été prises au Monastère de Brou, à Bourg en Bresse. Ce dernier est aussi en quelque sorte une part manquante, puisqu'il a été construit par Marguerite d'Autriche suite à la mort de son mari Philibert le Beau, pour abriter leurs tombeaux... 

wwb_Monastère de Brou_ 20200223_2510

 

 

"Un vrai livre, c'est toujours quelqu'un qui entre dans notre solitude."

"Et c'est quoi, la fin d'un livre.
C'est quand vous avez trouvé la nourriture qu'il vous fallait, à ce jour, à cette heure, à cette page."

Au revoir, Monsieur Bobin. Mais vous êtes là, toujours, pour tant d'entre nous, au détour d'une page et dans nos coeurs. 

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
K
Le choix du lieu magnifique du monastère de Brou exprime très bien la part d'un manque cruel de "l'autre" même si pour chacun elle est différente.
Répondre
É
Bonjour Pastelle. Tu rends un bel hommage à Christian Bobin. Tout change lorsque les enfants s'en vont...
Répondre
A
La première photo me parle bien comme illustration de la part manquante, lors du départ d'un enfant vers sa vie propre qui ne nous exclue pas forcément<br /> <br /> Les grandes allées voutées qui suivent évoquent aussi un départ, un cheminement qui débouche sur un autre monde. Un départ plus radical.
Répondre
P
Ton langage photographique<br /> <br /> est aussi poétique et inspirant<br /> <br /> que les citations de Bobin
Répondre
D
Magnifique ce Monastère !<br /> <br /> Moi qui suis athée, j'aime beaucoup visiter ces lieux de culte.<br /> <br /> Il y a tellement de beauté à voir !<br /> <br /> De l'art en accès libre... quand c'est ouvert.<br /> <br /> Tes photos illustrent bien ton blog : ombre et lumière.<br /> <br /> Bises et belle semaine
Répondre
Publicité
Derniers commentaires
Archives
Newsletter
260 abonnés
Publicité