Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

14 avril 2019

Souvenirs parisiens

 

Quelques souvenirs récoltés sur les murs, en plus des autres... 

 

Cette chère Miss Tic bien sûr. 

wb_MissTic rêver_20190209_2620

 

Pour une fois, un pochoir avec un homme. Un peu abîmé le pauvre, mais j'aime bien le message... 

wb_Miss Tic jardins secrests_20190209_2615

 

De l'humour plus anonyme

wb_Smartphones_20190209_2717

  

Le temps qui passe sur les graffs, et je me demande si je ne les préfère pas ainsi... 

wb_Le temps qui passe_20190209_2658

  

De la broderie sur les affiches

wb_Broderie_20190209_2643

 

En fait le mur entier vaut le coup d'oeil aussi 

Mur broderie_20190209_2645

 

Du tricot et du crochet, pour mettre un peu de nature sur les tuyaux dans la ville, avec un clin d'oeil à Virevolte

wb_Tricot_crochet Paris_20190209_2664

 

De l'humour toujours

wb_Barbie Turik_20190209_2659

 

Une autre manière de compter les moutons pour s'endormir..

wb_Compter les moutons_20190209_2682

 

Et Miss Tic encore pour terminer...

wb_MissTic souriez vous êtes vivants_20190209_2605

 

 A suivre... 

 

 


Commentaires

    la rue

    la rue est un musée
    j'adore
    besos
    tilk

    Posté par tilk, 18 avril 2019 à 01:01
  • Superbe !

    Comme une écriture de l'histoire des murs, les mots et les images décorent et racontent. J'adore Miss Tic, les autres photos sont toutes aussi jolies et me plaisent autant. Un vrai feu d'artifice.

    Merci Pastelle et gros bisous calinoux 💖💕

    Posté par Petitroseau, 18 avril 2019 à 10:55
  • Les gens s'expriment sur les murs, chose que l'on ne voyait pas il y a 40-50 ans. Maintenant on n'hésite plus. Hier à SETE j'en ai vu quelque uns (dessins). Je n'ai pas photographié (sauf les grands dessins sur le mur au fond du port) mais j'aime l'idée de s'exprimer de cette façon. Il en reste toujours quelque chose, les gens s'arrêtent ou pas pour regarder et photographier. Bon après midi.

    Posté par Elisabeth, 18 avril 2019 à 15:30
  • J'adore les tags, certains artistes sont talentueux.
    C'est la première fois que je vois de la broderie, de loin, c'est sympa (6e).
    La quatrième me plait aussi beaucoup.

    Posté par In the Mirror, 18 avril 2019 à 17:52
  • Miss.tic rêve semble beaucoup rêver, de jour comme de nuit et c'est la meilleure façon de créer...

    Posté par gballand, 19 avril 2019 à 07:37
  • J'aime toujours autant ces murs peints et ces tags plein d'humour à méditer.
    Merci pour le partage, Pastelle.
    Bises et douce journée.

    Posté par Quichottine, 19 avril 2019 à 09:42
  • Si souvent, ils nous séduisent et nous font réfléchir, ces tags, sans doute parce que leurs auteurs ont accepté l'éphémère et l'anonymat - en somme, la condition humaine.

    Posté par Carole, 19 avril 2019 à 12:13
  • De vrais petits chefs-d’œuvre. Merci pour ce superbe partage. Belles fêtes de Pâques. Bises.

    Posté par Papy Scham, 19 avril 2019 à 18:03
  • Maurice (flandremdc) m'a demandé d'informer ses contacts : Il a eu un souci avec un hacker sur son PC, il n'a donc pour le moment plus d'accès internet.
    Le piratage est provenu d'un mail de Ludovic Ragot, intitulé "vos photos" et présentant un fichier joint.
    Il informe que l'ensemble de ses contacts ont été relevés, nous sommes donc tous susceptibles de recevoir ce mail.
    A METTRE IMPERATIVEMENT A LA POUBELLE !

    Posté par Pascale MD, 19 avril 2019 à 19:16
  • Un sacré personnage, Miss Tic et tu as réalisé une chouette série.
    Sur ce blog, tu trouveras des trésors du streetart
    http://parifuni.over-blog.com/tag/miss~tic/

    Posté par almanito, 20 avril 2019 à 22:12
  • LE TREET ART EST LE PMOUMON DES VILLES

    Le street art, est le poumon des villes. J'aime sa liberté d’être,de donner la parole aux murs. J'aime ses artistes qui sont des êtres libres. La poésie ne se cantonne pas aux vers, n'en déplaise aux professeurs de morale. Le street art, comme le land art, reste une expression marginale qui donne à respirer pour ceux, marchant tête baisée, dans nos villes et paysages,accablés par la vie, se ressourcent en découvrant ces créations..
    Ici, le maire, pauvre homme a mis sur pied, un commando municipal anti-street art qui nettoie les murs des sa jolie ville. Pour être moi-même pratiquant de street art, j'ai vite trouvé le moyen de leur échapper ! Le plaisir du chat et de la soirie, n'est-ce-pas.
    Je t'embrasse.
    Roger

    Posté par roger Dautais, 01 mai 2019 à 19:08
  • Des endroits qui m'évoquent beaucoup de souvenirs.... Ça commence à dater maintenant mais quel plaisir de revoir tout ça. Merci.

    Posté par Lireine, 04 mai 2019 à 17:48
« Premier   1  2 

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger