Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

26 décembre 2018

La marmotte, siffler sur l'alpe

 

Mon blog est un blog photo et je visite essentiellement les blogs de photos. Mais bien sûr il m'arrive d'aller me balader sur d'autres aussi, et parfois je tombe en arrêt et en amour avec une écriture. Et je suis bien triste quand celle ci cesse d'émettre. J'avais adoré cette histoire de Shaki Pelott, et longtemps j'ai cherché une marmotte pour l'illustrer. J'en ai vu de bien plus belles sur d'autres blogs photo (Pascale, Ghislaine, et les autres, si vous me lisez...), mais j'ai été trop contente de trouver cette année celle ci, qui se mettait à l'abri de la pluie et de la neige, juste au bord de la route. Trop mignonne ! Elle n'est qu'un prétexte pour publier ce texte façon Petit Prince plein d'humour et envoyer un message personnel à son auteur.... 

 

wb_Marmotte_20180514_2663

 

"Sur un chemin alpin escarpé j’allais, solitaire promeneur, méditant sur l’inconstance du monde et ses vicissitudes, mon pas rythmé par le choc régulier du bout ferré de mon alpenstock. L’air vibrait de l’appel métallique des criquets. Quand soudain un sifflement me tira de ma rêverie (de promeneur solitaire pour ceux qui n’auraient pas suivi).
Un sifflement !
L’arbitre ?
La maréchaussée ?
Une admiratrice ?
L’environnement me fit sagement opter pour la troisième hypothèse et je me retournai, un léger sourire aux lèvres, m’apprêtant à sortir mon stylographe Mont Blanc (n’oublions pas que nous sommes dans les Alpes) pour offrir à la belle un autographe bien mérité (le chemin était très escarpé) (les textes entre parenthèse peuvent être ignorés par le lecteur vif d’esprit).
Surprise : à l’entour nulle admiratrice ! Ni arbitre, ni maréchaussée d’ailleurs. Quelque peu décontenancé que ma sagacité ait été prise en défaut, j’étais sur le point de reprendre mon chemin (escarpé) quand le sifflement à nouveau me perça les oreilles, puissant, aigu, impératif.
Et je la vis. À quelques pas de moi. 
Une marmotte, mes amis : une marmotte !
(Les marmottes ont pour coutume de siffler pour avertir leur communauté d’un danger imminent, ou s’il fait trop chaud pour commander une glace, ou sous la douche).
Vite, lui adresser la parole, ne pas l’effaroucher, établir le contact !
Qui n’a pas secrètement rêvé de bavarder un jour avec une marmotte ? De parler avec elle à bâtons rompus de tout et de rien, là, au bord d’un sentier alpin escarpé ?
Vite, lui répondre avant qu’elle ne disparaisse ! Sans réfléchir, je lui lançai :
- Chère amie, quelle bonne surprise ! Que pensez-vous de l’inconstance du monde et de ses vicissitudes ?
Cet esprit de répartie suffit sans doute à rasséréner l’animal, qui accepta aussitôt de s’asseoir à mes côtés. Et là, dans l’herbe bordant le chemin escarpé, nous nous mîmes à deviser comme si nous étions deux amis de toujours réunis par le bonheur d’une fortuite rencontre.
L’occasion était trop belle. Je lui posai les mille questions que nous nous posons tous à propos des marmottes. “Parvenez-vous à capter la télé dans vos galeries ? Quel journal lisez-vous ? Êtes-vous plutôt juillettistes ou plutôt aoûtistes ?  Avez-vous déjà visité la Tour Eiffel ? Que représente exactement le cow boy dans ‘Mulholland Drive’ ? Êtes-vous pour ou contre le réchauffement climatique ?”
Ma nouvelle amie me répondait avec patience et simplicité. Elle fut sans doute étonnée des lacunes de mon savoir sur la vie des marmottes, mais, élégante, elle n’en laissa rien paraître. J’en appris tant sur les marmottes en parlant avec elle ! Par exemple, il est très bien vu chez les marmottes de faire la grasse matinée, et même la grasse après-midi. Je lui appris que j’avais sans doute des ancêtres marmottes, car j’adorais faire la grasse matinée, et ensuite manger des croissants.
Finalement, je lui posai la question qui me brûlait les lèvres depuis tant d’années :
- Comment faites-vous pour siffler aussi fort sans mettre les doigts dans la bouche ? (Siffler fort sans mettre les doigts dans la bouche, c’est difficile comme faire du vélo sans les mains).
Cette fois elle ne put retenir un petit rire. Elle me regarda de côté, les yeux brillants, puis me dit sur un ton incrédule qu’elle força à plaisir :
- Comment ? Vous ignorez même cela ?
- Oui, je l’avoue. Je l’ignore.
Elle s’approcha de moi, posa sa patte sur mon épaule, et s’approchant de mon oreille, elle m’expliqua à voix basse.
- C’était donc ça ! m’écriai-je en me tapant sur la cuisse.
Il fallut aussitôt que j’expérimente mon savoir tout neuf. Je me levai et me mis à siffler, siffler, siffler. Mon amie applaudit en riant de plaisir, “Oui, voilà, vous l’avez !” Et voilà qu'à droite, à gauche, en amont, en aval, les marmottes du voisinage mettaient le nez à la fenêtre, et intriguées, sortaient, nous rejoignaient : “Quel est donc ce nouveau voisin ?”
- C’est merveilleux, finis-je pas lui dire sincèrement. Comment vous remercier ?
Ce fut mon tour d’être étonné de l’entendre me répondre :
- Accepteriez-vous de me prendre en photo ? Ici, nous n’avons que des photomatons de montagne, et les portraits qu’ils produisent sont si peu flatteurs...
Je ne fis pas une photo, mais tout un album, shootant, riant, sifflant sur l’alpe.
Le temps passe trop vite, et là-haut sur la montagne encore plus vite qu’ailleurs (parce qu’en altitude l’air est plus mince, donc offre moins de résistance au temps qui ainsi passe plus vite).
Il fallut se dire adieu.
- Non. Pas “adieu”. Au revoir, mes amies.
- Au revoir, mon ami, me dit-elle, la gorge serrée. Tu es...
Elle hésita un instant, puis reprit :
- Tu es digne d’être une marmotte.
Je l’embrassai. Autour de nous, les autres marmottes souriaient, gênées et émues.
Il était temps de partir.
Je repris mon alpenstock, envoyai un salut de mon chapeau à plumet, et me mis en route.
Je ne vous oublierai pas, mes amies.
Et qui sait ? Peut-être un jour sifflerons-nous à nouveau ensemble sur l’alpe au soleil couchant ?"

 

Le texte est de Shaki Pelott, merci à vous, nous t'embrassons ♥

---o@o---

Edition du 31 : Merci à Myriam qui suite à ma note m'a envoyé cette si jolie photo du net, merci à elle. Elle est parfaite !  :)

 

Marmottes_image

 

 

Posté par Pastellle à 19:04 - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Quel hommage ! C'est bien.

    Posté par Le chêne vert, 26 décembre 2018 à 19:11
  • Hello Pastelle

    Ah oui alors, dessine-moi une marmotte, pardon, photographie-moi une marmotte... et de là en faire tout un conte, petit prince autre version, j'aime... merci, JB

    Posté par jill bill, 26 décembre 2018 à 19:27
  • Très belle histoire finement écrite et pleine d'humour, de tendresse et de poésie, un vrai régal pour accompagner ta jolie photo

    Posté par almanito, 26 décembre 2018 à 19:49
  • Adorable!

    Ce conte est charmant, délicieux, adorable!

    Posté par Mo, 26 décembre 2018 à 20:24
  • Merveilleux ! Tout simplement ! Merci pour tout Sophie !
    Je te souhaite une agréable fin d'année et en route pour 2019 ...
    Je t'embrasse très fort.
    Bernadette.

    Posté par Binchy, 26 décembre 2018 à 23:08
  • Une jolie marmotte pour illustrer un joli texte...
    Une jolie bise pour toi.
    Et beaucoup d'autres marmottes pour 2019 !

    Posté par Filimages, 26 décembre 2018 à 23:19
  • Trop jolie, ta petite marmotte ! Et quelle jolie histoire de marmottes..
    Bonne fin d'année à toi et tes proches !
    Bises !

    Posté par Evelyne Tt Simpl, 27 décembre 2018 à 01:24
  • Une rencontre bien sympathique entre ces deux inconnus.

    Posté par gballand, 27 décembre 2018 à 09:10
  • Rempli d'humour et de sagesse. Sacré texte. Bravo.

    Posté par Lireine, 27 décembre 2018 à 10:51
  • Quel joli conte!!! Une merveille!!!
    Je vais te faire une confidence: Je fais de même avec les chats du voisinage.
    Cela fonctionne fort bien... Evidemment, ce n'est pas aussi extraordinaire que de discourir avec une marmotte. Bisous.

    Posté par Nicky, 27 décembre 2018 à 11:14
  • le temps des cadeaux

    Bonjour Pastelle,

    Publier ce texte sur votre site : quel beau cadeau
    Cela me fait très plaisir.
    Je vous embrasse et vous souhaite par avance, ainsi qu'à toutes vos lectrices et tous vos lecteurs (t'as vu comme je fais gaffe à l'égalité des sexes ? les marmottes ne rigolent pas avec ça) une très bonne et lumineuse année 2019 !
    Shaki Pelott

    Posté par shaki pelott, 27 décembre 2018 à 12:36
  • Délicieuse créature pour la très touchante illustration d'un fort beau conte.
    Penser à ajouter une représentante du peuple des marmottes à ta crèche universelle, elles le méritent bien

    Posté par MyZ, 27 décembre 2018 à 13:57
  • Une très belle rencontre. C'est adorable. Merci à toi

    Posté par Petits Bonheurs, 27 décembre 2018 à 16:00
  • Ce sont de belles rencontres !!

    Posté par daniel, 27 décembre 2018 à 16:28
  • Décidément, les marmottes sont très sympas! Merci pour cette douce histoire alpine qui donne envie d'hiberner. Bises et belle fin d'année.

    Posté par Dédé, 27 décembre 2018 à 17:19
  • Mais où est passé le chocolat et le papier d'argent?
    Blague nulle mise à part, merci pour ce petit bijou de tendresse, ce délicat rêve éveillé, discuter amicalement avec la marmotte, et cette photo désarmante.
    Bisous tendres de fin d'année ♥

    Posté par La Baladine, 27 décembre 2018 à 17:45
  • Un petit conte superbe !
    Dommage que l'auteur du blog n'écrive plus depuis longtemps…

    Posté par alainx, 27 décembre 2018 à 18:08
  • Quelle belle histoire ! et quelle jolie marmotte ! Je suis née à la montagne et, qui plus est, une montagne à marmottes alors ça me parle
    Bonne fin d'année !

    Posté par Mathilde, 27 décembre 2018 à 18:21
  • Ce serait peut être une bonne idée, une collaboration texte/image

    Posté par Jacques, 28 décembre 2018 à 08:12
  • Quel joli conte! Et ta marmotte est adorable!

    Posté par Ambre, 28 décembre 2018 à 09:25
  • Magnifique cette marmotte emblématique de nos montagnes...
    J'ai quelques photos aussi...pas mal !!
    Plein de bonnes choses pour toi et les tiens pour 2019 !
    Bises amicales.

    Posté par Cordée, 28 décembre 2018 à 11:12
  • Ah quelle aubaine que cette rencontre pour la photographe que tu es !!!!
    Le texte au masculin m'a intriguée et je n'ai compris qu'en arrivant à la fin et en lisant la signature !!! Il était de rigueur en la circonstance !

    Posté par JO TOURTIT, 28 décembre 2018 à 17:58
  • Super petit conte de Noël ♥ plein d'humour en effet Quand j'entends "marmotte" je pense automatiquement à celle de "Un jour sans fin"

    Posté par patrick, 29 décembre 2018 à 03:55
  • Un sacré beu texte et quelle iamge marcher dans les montagnes en soltaires tout en écouant le sifflement des marmottes et la nature chante
    Bravo et belle journée
    Nicou

    Posté par Nicou, 29 décembre 2018 à 07:22
  • belle histoire de Noël (à raconter au coin du feu)

    Posté par yoshimiparis, 29 décembre 2018 à 09:11
  • Un beau moment de lecture.

    Posté par Elsaxelle, 29 décembre 2018 à 11:03
  • Quelle chance de rencontrer cette marmotte finalement c'est ça être photographe : voir ce que les autres ne voient pas ) Merci pour ce joli conte.

    Posté par Nadezda, 29 décembre 2018 à 11:30
  • Elle est vraiment trop mignonne, voire plus attachante que celles que j'ai vues cet été dans les Alpes de Haute Provence. Et je n'ose te dire le spectacle de désolation, à la tombée de la nuit, lorsqu'elles traversent la route et que les chauffeurs deviennent des -tueurs-.

    Posté par Chinou, 29 décembre 2018 à 16:28
  • Dommage en effet, que cette belle écriture se soit tarie.
    Mais la marmotte, est-ce qu'elle met le chocolat dans le papier d'alu ?
    Là est la question...
    Kisses
     •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Posté par celestine, 30 décembre 2018 à 01:05
  • J'adore les histoires et je me suis régalée à écouter siffler les marmottes
    Gros bisous

    Posté par Marité, 30 décembre 2018 à 13:05
  • une initiative appréciée

    Quel bonheur de retrouver ici Shaki pelott et sa verve habituelle, pleine de tendresse et de malice! Oui, Shaki pelott, tu nous manques!
    Ta photo de marmotte: trop craquante!
    Merci pour ce clin d'œil en forme d'hommage.
    Bonne fin d'année et meilleurs vœux pour 2019 à tous les deux.

    Posté par Maïté/Aliénor, 30 décembre 2018 à 20:45
  • Bonne Année 2019

    Hello Pastelle
    Connais-tu les facétieuses marmottes de FR3 ?
    Une vie de marmotte vaut bien une vie de chat, non ?
    Bonne et Heureuse Année 2019 et en plus, bonne santé.
    Gros bisous

    Posté par soene, 01 janvier 2019 à 08:14
  • Quelle belle histoire; j'en suis toute remuée ! C'est si drôle et si tendre. Et je viens te souhaite rune bonne année, une année photographique, peuplée de marmottes et de petits bonheurs Je t'embrasse !

    Posté par Thaddée, 01 janvier 2019 à 12:29
  • Re coucou Sophie,
    Il est cro cro mignon ce conte.
    Adorable aussi cette Marmotte sous la neige, tu devais être contente de cette rencontre.
    Merci pour le petit clin d'oeil aussi.
    Pour la dernière photo, elle est adorable, mais.... ce ne sont pas des Marmottes, mais des Spermophiles me semble t'il. Cela dit ils sont vraiment mignons.
    Bises et bonne fin de journée

    Posté par Pascale MD, 02 janvier 2019 à 15:09
  • C'est croquignol cette belle histoire. Bises

    Posté par Caro_carito, 03 janvier 2019 à 11:28
  • Message

    Merci à tous pour vos commentaires.

    J'espère que le message est bien passé pour Shaki Pelott.

    En tout cas il est sorti de son silence pour commenter, c'est un premier pas.

    Posté par Pastelle, 12 janvier 2019 à 14:18
  • Magnifique hommage à l'auteur... j'ai adoré l'histoire et les photos.
    Merci à toi, à tous.
    Bises et douce journée.

    Posté par Quichottine, 15 janvier 2019 à 09:36
  • J'adore ce texte ! Bravo à son auteur ! Dommage qu'il ne partage plus ses talents de narrateur sur le net...
    J'adore aussi tout autant les marmottes, que je passerai des journées entières à observer et photographier !
    Un réel bonheur que ce partage ! Merci beaucoup !

    Posté par Sylvie, 03 février 2019 à 22:14

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger