Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

18 octobre 2018

Une histoire de traitement

 

Suite à une discussion au sujet de l'image, de l'interprétation qu'on en a, de l'interprétation ou qu'on veut qu'en donner. Parfois je me demande s'il s'agit d'interprétation ou de manipulation.... 

La phrase qui m'a fait cogiter était : "Les images ne sont pas les choses qu'elles représentent mais celles dont elles se servent pour parler d'autres choses..."

 

Par exemple j'ai fait le portrait de cette petite fille. La photo est brute, je l'ai juste redimensionnée. Aucun traitement. Chacun peut l'interpréter à sa manière. Que fait elle, à quoi pense t-elle ? Si je la poste seule ou accompagnée d'autres, avec un contexte, ce sera encore une autre histoire.  Et si je vous dis de qui il s'agit, vous penserez encore différemment. 

wb_Nina base_20180603_4777

 

Là j'ai simplement enlevé les traces qu'elle avait autour de la bouche, et j'ai ajouté un petit coup de flou, un effet douceur. Déjà vous la voyez autrement cette petite fille, je vous manipule un peu avec mon traitement non ? 

wb_Nina douceur_20180603_4777

 

Et là j'ai laissé les traces puis passé la photo en noir et blanc, et à l'aide de Photoshop (Filtres gratuits Nick collection) j'ai appliqué un traitement très dur. A nouveau l'interprétation est totalement différente. 

wb_Nina drama 2_20180603_4777

 

 

Alors qu'en pensez vous ? Le traitement d'une image est il interprétation de l'auteur ou manipulation ?  

Que voyez vous dans ces 3 images, selon leur traitement, si je les avais postées indépendament les unes des autres ? 

 

---o@o---

 

Edition de vendredi : à la suggestion de Nikole en commentaire, un noir et blanc plus doux...  

 

wb_Nina douceur_20180603_4777nb

 

 

 

Posté par Pastellle à 18:15 - Des humains - Commentaires [68] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

  • Gris

    La deuxième photo désaturée m’apparaît plus douce. Elle vaut mieux que la photo en couleurs originale qu'ensuite tu as floutée mais alors tu perds en netteté. Lorsque je fais des portraits de mes petits-enfants je mets au point sur un oeil (ce que tu as fait) car j'utilise une grande ouverture pour la lumière qui n'est pas souvent top en intérieur . Cela donne de la douceur et isole le sujet

    Posté par Cergie, 23 octobre 2018 à 10:09
  • Je suis bluffée par toutes les expressions de cette enfant, enfin ce que toi tu en as fait. C'est extraordinaire ce que peut faire un photographe en utilisant différents traitements. Moi, je ne pose que mon regard, rien de plus. Bises et belle journée

    Posté par Nell, 23 octobre 2018 à 11:25
  • Le choix du traitement revient au photographe ; c'est lui qui décide ce qu'il veut montrer. Pour ma part j'aime beaucoup le dernier traitement n&b adouci.
    Belle fin de journée à toi.

    Posté par chris H, 23 octobre 2018 à 17:19
  • démarche artistique, expression du réel: mais qu'est-ce que le réel?

    Pour moi, c'est la première que j'aime, loin devant toutes les autres, pour son naturel, son absence de retouches, les yeux qui pétillent.Ensuite, j'aime le noir et blanc adouci. Dans ton cas, tu fais de la photo artistique, je pense que l'important c'est ton ressenti qui transparaît dans tes choix. Le regardeur reçoit. Bien sûr dans la photo utilisée à d'autres fins, documentaire, journalistique, le problème est tout autre. On connaît tous le pouvoir possible de propagande, de mensonge, de décontextualisation...

    Posté par Maïté/Aliénor, 23 octobre 2018 à 21:07
  • deux N&B, l'un durci le visage de la fillette, l'autre l'adouci , la dernière est magnifique

    Posté par Gérard, 24 octobre 2018 à 00:13
  • À l'insu de notre plein gré

    Sur la forme :
    Elle est ravissante cette petite fille, et je vois une larme dans son œil. (l'espoir d'avoir ce qu'elle n'a pas eu ? Une petite réprimande ?)
    Voilà, de suite, j'interprète, même sans certitude. Donc je "manipule" ce que je vois pour lui faire dire ce que je crois voir.

    Le fond : il relève de la forme.
    Un photographe peut, par ses photos, déclencher un discours, un message.

    Les publicités font de même, les écrivains aussi.

    C'est le regard de celui qui voit, qui change tout.
    Je vais en effet l'interpréter comme ci, comme ça (la noir et blanc m'évoque un désastre naturel ou une guerre) etc...

    Alors, du moment que je suis manipulée à l'insu de mon plein gré, j'adhère.
    Pas sûre que le photographe ne soit pas autant manipulé que moi.

    Posté par Amélie, 24 octobre 2018 à 12:10
  • personnellement , je n'aime pas retoucher mes photos, j'ai trop l'impression de tromper les gens. j'aime les photos brutes, c'est l'instant qu'on a photographier .
    pour moi, le traitement, c'est un mensonge une manipulation, bonne démonstration en tout cas ! Après, je comprends qu'on enlève quelques défauts, qu'on adoucisse mais il faut le dire alors !

    Posté par virevolte, 25 octobre 2018 à 19:41
  • Passionnant débat, bien amené et talentueusement illustré. (remarquables retouches sur la 2, enfin je veux dire: invisibles !) En regard, beaucoup de commentaires très justes, intéressants à lire. Pas grand chose à ajouter, sinon peut-être pour résumer ma pensée que le photographe (quel que soit son domaine et son statut) a tous les droits ... mais aussi autant de devoirs !

    Posté par espiguette, 27 octobre 2018 à 21:32
  • Oh là là ! Mais c'est une réflexion philosophique que tu soulèves ici... Alors voilà donc ma réflexion (J'espère ne pas faire redondance avec un précédent commentaire, car volontairement je n'en ai lu aucun afin de ne pas être influencée par une quelconque pensée d'autrui) :
    Selon le traitement d'une image, la façon dont elle est présentée, il est clair que son l'interprétation en sera différente. A la base, de façon consciente ou inconsciente, je pense que le traitement est inévitablement fait en fonction de ce que l'on veut faire passer comme émotion à travers une image. Ça peut être un message précis (d'espoir avec de la douceur, d'alerte avec un rendu plus dur ou plus sombre etc...) ou juste l'envie de créer une belle image... Est-ce de la manipulation pour autant ? Pour moi pas forcément, sauf si l'idée est vraiment d'amener les gens vers un but très précis, ou de les tromper, en changeant complètement l'histoire de base de la photo à travers le traitement.
    Sur tes images je vois tour à tour de l'innocence enfantine et de la douceur, ou bien de la misère et du drame. Alors effectivement, selon le vrai contexte de l'image, et la photo finale que tu peux sélectionner après le traitement, l'interprétation est carrément différente, et là on pourrait parler de manipulation si tu nous "vendais" du drame alors qu'il s'agit d'un simple moment d'innocence enfantine, ou bien si tu nous "vendais" de la douceur alors qu'à la base il y a une histoire tragique...
    Intéressante réflexion en tout cas qui risque maintenant de me faire cogiter à mon tour ! Et qui me donne envie de connaître la vraie histoire de ce portrait...

    Posté par Sylvie, 29 octobre 2018 à 14:47
  • Beaucoup d'opinions différent un très beau débat quel portrait de cette jeune moi j'aime le naturel et j'apprécie aussi ces xpressions une image est unique et jamais la même bravo.
    belle soirée

    Posté par Nicou, 29 octobre 2018 à 23:28
  • Brillante démonstration ! Le travail de post-traitement vient parachever la prise de vue et son auteur va lui donner son sens final, l'émotion qu'il veut faire passer.... Pour ce qui est de la manipulation, elle peut être facile... mais l'intention est alors tte autre!
    Merci pour cette intéressante réflexion !!! Bises Pastelle!

    Posté par Nath, 01 novembre 2018 à 19:33
  • Eh bien je pense qu'il y a de tout, ça dépend de l'intention de l'auteur, tout simplement... Les publicités sont la preuve que l'image sert à manipuler mais ce n'est pas toujours le cas. Très jolie photo en tous cas!

    Posté par Cyann P., 03 novembre 2018 à 10:03
  • Coucou Sophie,

    Article très intéressant et perso pour les portraits j'aime le noir et blanc. Celui ou tu as utilisé le filtre est prodigieux, j'adore la force qui s'en dégage.
    Bises et bonne journée.

    Posté par Caroline T., 03 novembre 2018 à 12:20
  • Le numérique permet de manipuler totalement l'image... ce qui n'était pas forcément le cas au temps de l'argentique, du moins pas de façon aussi éhonté.

    Posté par TERRY, 05 novembre 2018 à 11:50
  • Suite de l'histoire

    Merci infiniment à tous pour ces nombreux et intéressants commentaires, je me suis vraiment régalée à vous lire. Je trouve que j'ai vraiment des lecteurs formidables, et d'ailleurs je trouve amusant de penser tout de suite "lecteurs" plutôt que "visiteurs". Vous êtes des lecteurs en effet, lecteurs de mes images, comme vous êtes et comme nous sommes lecteurs de toutes les images en général. Souvent dans les commentaires on me parle de photos de guerre pour ma 3ème version, pourquoi ? Parce qu'on a l'habitude de voir ces images traitées ainsi, c'est devenu inconscient...

    J'avais un peu oublié mais j'avais déjà eu un problème pour cette photo :
    http://www.lumieresdelombre.com/archives/2012/03/30/23888943.html

    C'était juste un enfant qui avait refermé la porte du jardin sur lui, et qui me regardait à travers la grille. Un enfant heureux qui jouait... Comme cette petite fille. Mais j'avais été contactée par un orphelinat je ne sais plus où qui voulait utiliser cette image pour sa brochure. J'avais refusé car ça ne me semblait pas honnête, d'utiliser un enfant heureux pour ça.

    Tout comme ne me semblent pas honnêtes les photographes qui traitent toutes leurs photos comme ma 3ème version, juste pour faire du pathos, pour utiliser l'expression de l'un d'entre vous.

    Je voudrais déjà vous rassurer, c'est une petite fille heureuse que j'ai photographiée, une enfant qui se racontait des histoires et dont le visage changeait tout le temps d'expression.

    Celle ci a été faite 2 secondes avant
    https://ahp.li/909c65b0c01b9ff56680.jpg

    Et celle là 2 secondes après
    https://ahp.li/8b4882888e51e6058cec.jpg

    Je n'ai pas eu le choix du cadrage, j'avais un objectif fixe et elle avançait vers moi...

    Mais certains m'ont parlé de cadrage, pour me dire que ça changeait tout. Je suis bien d'accord.

    Et ça pourrait faire l'objet d'une autre discussion, est ce que ces photographes sont des manipulateurs ?

    Tricheurs ? Peut être, mais quel talent ! Moi je ne trouve pas, pour moi ce juste des créatifs, des maîtres du système D, alors je voudrais partager ces photos juste pour le sourire et le plaisir de voir leur inventivité...

    https://culturainquieta.com/es/foto/item/12120-20-imagenes-para-desconfiar-de-las-fotos-que-vemos-en-internet.html

    Et encore merci à tous !

    Posté par Pastelle, 06 novembre 2018 à 19:30
  • Toutes très belles, la première pétille de vie, quel regard ! Je ne polémiquerai pas mais en général je préfère la photo naturelle, sans fioritures, dans le vrai...
    Je pense que beaucoup de choses très intéressantes ont été dites mais hélas je n'ai pas le temps de les lire, merci pour cet exercice Pastelle

    Posté par marine D, 07 novembre 2018 à 08:49
  • Comme cela a été dit par certains : l'interprétation commence déjà par les choix à la prise de vue ( choix du sujet, plongée, contre plongée, longueur focale, peut être conduite du modèle), le post traitement n'étant qu'une partie de l'interprétation.
    La photo est interprétation.
    La manipulation est juste dans l'usage de la photo.

    Posté par Philippe Las, 07 novembre 2018 à 15:03
  • Interprêtation ou manipulation

    L'interprétation c'est l'affaire du lecteur.
    La manipulation c'est l'affaire de l'auteur.

    Toute oeuvre a son potentiel de manipulation en ce sens que l'objectivité totale n'existe pas bien sûr.
    Après le lecteur est libre de comprendre ce qu'il veut et donc de faire l'interprétation qu'il veut.

    Voila un petit résumé de mon point de vue.

    Posté par AlainPre, 07 novembre 2018 à 15:31
« Premier   1  2 

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger