Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

17 avril 2018

Différences

 

J'avais mis quelques lignes pour accompagner ces deux photos, et puis finalement je les ai enlevées, je trouve plus intéressant de vous demander votre propre interprétation, à quoi elles vous font penser. Je précise que ces fenêtres étaient côte à côte... 

 

w_Fenêtre 1_20180414_9007

 

w_Fenêtre 2_20180414_9009

 

 

Posté par Pastellle à 22:27 - Dans les villes - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Il y a eu le passage d'une vie bien remplie ...
    Bisoussss

    Posté par Thérèse, 20 avril 2018 à 09:16
  • J'appellerais volontiers ce duo : « invasion coloniale »
    quand la végétation se met à coloniser une maison…
    c'est quand même curieux, il semble y avoir des volets intérieurs blancs qui ne sont pas délabrés ils ne donnent pas un sentiment de maison abandonnée... sans doute d'un endroit inoccupé…

    Posté par alainx, 20 avril 2018 à 10:45
  • Ben ...

    ... un des deux coiffeurs est en prison ...

    Posté par Nikole, 20 avril 2018 à 11:38
  • J'y vois le monde tel que je le ressens en ce moment , d'un côté les gens pleins d'optimisme, d'ouverture vers les autres, une positive attitude , de l'autre les renforgnés , les jamais contents ; les obtus et renfermés sur eux mêmes, Biz, Phil

    Posté par Phil, 20 avril 2018 à 16:17
  • Je pense que le jardinier est en grandes vacances !

    Bonne soirée

    Posté par janine, 20 avril 2018 à 21:14
  • N'y aurait-il pas comme un tronc d'arbre planqué sous cette "tignasse" ? Le contraste est saisissant!

    Posté par alezandro, 20 avril 2018 à 21:34
  • J'ai bien fait

    J'ai bien fait de vous demander vos interprétations, car du coup j'ai eu plein de réponses amusantes et intéressantes !

    C'est effectivement une maison abandonnée, photographiée à Uckange en Moselle à côté du haut fourneau éteint. Mais ce qui m'a interpellée c'est qu'il y avait 4 fenêtres côte à côte, et que la végétation augmentait progressivement. Ici je n'ai mis que la 1 et la 4, car il y avait un engin de chantier posé entre les deux autres et je n'avais pas de recul.

    Vous êtes nombreux à y voir des cheveux, avant ou après chimio, avant ou après traitement ou lotion capillaire, le chauve ou le chevelu, ou encore Rapunzel. Sourire pour le coiffeur en prison.

    Vous parlez beaucoup de la nature qui reprend ses droits. Et d'envahisseurs. Ou d'évasion.

    Mais aussi ça vous fait penser à un régime amaigrissement, un ventre, une indigestion et des vomissements pour la seconde, une dégustation pour la première. .

    Egalement en vrac un avant après relooking, quelqu'un qui se néglige, une épilation maillot à faire, un robinet qui fuit, la délicatesse et l'exubérance, la frugalité et l'excès, la pauvreté et la richesse, l'abandon, Jumanji, une pub pour une débroussailleuse, une utilisation différente des pièces derrière, et je dois en oublier.

    Mais encore l'un de vous pense à des gens, ceux qui sont ouverts sur les autres, et ceux renfermés sur eux mêmes. J'y songeais également, à ceux qui savent rester simples et ceux qui en font trop.

    Bref, que d'interprétations différentes et même contradictoires puisque l'une y voit la vie et l'autre la mort, pour deux simples photos de rien du tout, ! Fascinant, n'est ce pas ? Et après on s'étonne que les gens aient du mal à se comprendre !

    Encore merci à tous !

    Posté par Pastelle, 21 avril 2018 à 08:22
  • La deuxième fenêtre...

    semble avoir une grande indigestion, l'herbe en déborde de ses carreaux (sourire) Biz bis

    Posté par Petitroseau, 21 avril 2018 à 20:12
  • Abandon. Oubli.....bref...le temps qui passe...

    Posté par Anne-Marie, 22 avril 2018 à 16:20
  • La première dit à la seconde : Tu t'es vu quand t'as bu .........!
    bises

    Posté par maryy, 22 avril 2018 à 21:49
  • C'est comme si on avait trop mangé et qu'on finissait par vomir. C'est ce que je vois, une bonne indigestion :-p

    Posté par KurO', 23 avril 2018 à 19:22
  • Un micro-climat: oued à sec pour la première, torrent alpin pour la seconde !

    Posté par espiguette, 23 avril 2018 à 22:23
  • Absence de quelques jours.........ou absence plus radicale !

    Posté par Lannic, 23 avril 2018 à 22:54
  • La fenêtre hésite: entre chevelure végétale exubérante et savants glissés coiffés, apprêtés, par le vent des ombres et de la lumière. Quelques friselis, quelques bulles et voilà la fenêtre amazone, parée pour une chevauchée du jour.

    Posté par Maïté/Aliénor, 26 avril 2018 à 10:40
  • PS: j'ai évité avant d'écrire mon commentaire de lire les commentaires et ta réponse.

    Posté par Maïté/Aliénor, 26 avril 2018 à 10:42
  • Ah c'est très curieux ça. Côte à côte et pourtant si différent ! On dirait en fait que c'est la même fenêtre mais prise à des moments différents... Est ce que le ou la propriétaire aurait essayé de dégager une fenêtre et n'aurait pas eu le temps pour l'autre ? Perso ça me donne envie de tout couper et de dégager... Ou alors il faut laisser comme sur la 2ème fenêtre pour que la végétation recouvre tout et que la nature reprenne ses droits. Au choix... Soit c'est l'homme qui fait, soit c'est la nature...

    Posté par Sylvie, 02 mai 2018 à 15:50
  • Ce qui me vient à l'idée? C'est qu'un rideau végétal, même s'il est plus romantique qu'un rideau de coton doit être dompté pour ne pas devenir envahissant!...
    Gros bisous Pastelle

    Posté par Aliselle, 06 mai 2018 à 18:51
« Premier   1  2 

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger