Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

23 janvier 2016

Mémoires de l'ombre

 

"Mémoires de l'ombre" est le titre d'un recueil de poésie. "Regret des oiseaux" est un extrait de cet ouvrage, dont l'auteur est Marcel Béalu. Vous pouvez le lire ici.

 

Je ne sais pas si vous préférez la lecture de haut en bas... 

wbl_Parking Villeurbanne_20160121_6365

 

Ou de bas en haut ? 

wbl_Parking Villeurbanne_20160121_6319

 

Ou encore en noir et blanc et dans un autre cadrage ? 

wbl_Parking Villeurbanne_20160121_6301nb

 

L'ensemble se trouve dans un parking à Villeurbanne. J'ai voulu me renseigner sur le créateur. Wikipédia me dit qu'il s'appelle Philippe Favier, qu'il est un "artiste peintre et graveur, spécialisé dans les miniatures et les petits formats en noir et blanc".  Ca m'a fait sourire, je me suis dit que là il s'était rattrapé de ses miniatures, avec ce poème de 20 mètres de haut ! L'artiste est multiple et atypique. 

Mais quel plaisir que de trouver de l'art et de la poésie par surprise quand on va se garer !  

Clic pour lire le texte tel qu'il est présenté. 

 

wbl_Regret des oiseaux_Mémoires de l'ombre_20160121_6290

 

 

Mais je vous ai recopié le poème, je me suis dit qu'après tout ce boulot, ça valait bien la peine que je tape quelques lignes. C'est moins fatigant à lire. J'ai seulement rajouté quelques respirations.  :)

 

"Ma tour était un phare englouti sous les eaux. 

Devant ses feux éteints et ses miroirs brisés, inutile guetteur je pouvais voir parfois, traversant les profondeurs opaques pleuplées de lémures, un grand navire aux flancs troués se poser sur un lit de bulles roses. 

Loin de la nuit, loin du jour, enfoncé dans le silence, à plus de mille pieds sous les tempêtes et les ressacs, je vivais là, au milieu des étincelantes ténèbres où nulle heure ne sonna jamais. Le coeur léger d'être sans souvenirs, il m'arrivait souvent d'abandonner à ses propres moyens d'existence mon insolite méditation. 

A cheval sur la rampe de cuivre je descendais en vrille, dans l'étroit escalier, jusqu'aux demeures humides, tapissées de perles vivantes, où m'attendait ma pâle, ma douce jeune fille. Elle me disait : je t'aime, je t'aime... Et sa voix ressemblait aux fleurs qui poussent dans le sable. Puis, enlacés comme des amants de la terre, nous remontions sans bruit. 

Mille poissons lumineux enfermaient notre amour dans le cercle magique d'une ronde d'étoiles. Certains venaient coller à la vitre une bouche à forme humaine ou des yeux ronds qui avaient le regard des bêtes mortes. Mais quand leurs nageoires effleuraient nos murs de verre, nous nous serrions un peu plus fort pour ne pas entendre s'élever en nous comme un lointain battement d'ailes. "

Extrait de "Mémoires de l'ombre", Marcel Béalu, 1947



 


Commentaires

    C'est magnifique, de bas en haut comme de haut en bas. Petite préférence néanmoins pour de haut en bas et aussi pour la version nb. Bisous

    Posté par Focales, 23 janvier 2016 à 19:45
  • Combien de passants...

    De bas en haut ou de haut en bas, ce n'est pas facile à lire, mais ça rend la poésie plus originale (intéressante ?) que lorsqu'elle est enfermée dans un livre.
    Mais combien de passants feront l'effort de lire et de comprendre, comme tu l'as fait ?

    Posté par Filimages, 23 janvier 2016 à 19:49
  • Hello Pastelle...

    Merci pour le texte remis en page, pas aisé autrement mais j'admire la prouesse... cet écrit comme mis au centre d'un pigeonnier et vu le titre... merci Pastelle !

    Posté par jill bill, 23 janvier 2016 à 20:06
  • Les photos sont belles, la "tour" est agréable à l'oeil. La lecture est plus facile dans ta copie que dans le cadre, les quelques respirations sont nécessaires.

    Posté par tanette2, 23 janvier 2016 à 20:09
  • histoire de netteté

    j'ai une nette, enfin assez nette, pas tout à fait nette, quoi, pour la version noire et blanc et plus globalement pour la lecture de haut en bas et là, c'est vraiment net bon dimanche, Sophie !

    Posté par Toilapol, 23 janvier 2016 à 20:16
  • Vraiment étonnant, et un superbe sujet pour des photos graphiques.
    Belle fin de journée

    Posté par Pascale MD, 23 janvier 2016 à 20:48
  • Une œuvre d'art pour agrémenter un parking c'est assez rare pour être signalé. Il faut une volonté évidentet et un sens du partage artistique pour mettre en marche une telle création, surtout dans un parking ou c'est plutôt le côté pratique qui prédomine d'ordinaire.
    C'est très beau, merci pour cette découverte !

    Posté par maryy, 23 janvier 2016 à 21:11
  • Je crois que c'est la première fois que j'ai presque envie d'apprendre à conduire ! C'est une si belle découverte, un parking artistique. Une "voix de garage", en quelque sorte...
    Merci au regard affûté de Dame fée et à son insatiable curiosité. Cadeau, comme chaque fois.
    J'aime beaucoup le noir et blanc, qui amène une aura de mystère à ce poème graphique, mais les approches en couleurs sont attirantes aussi.
    Merci Pastelle.

    Posté par MyZ, 23 janvier 2016 à 21:49
  • Superbe !
    Merci pour cette découverte etaussi pour tes recherches !
    Interessant ..
    bonne soirée

    Posté par claudine/canelle, 23 janvier 2016 à 22:28
  • Une véritable et impressionnante contre plongée sur un grand poète!

    Posté par ALEZANDRO, 23 janvier 2016 à 23:14
  • Bonjour Pastelle, wow, impressionnant et tellement beau, c'est superbe!!! Bise et bon week-end tout en douceur!

    Posté par Maria-Lina, 23 janvier 2016 à 23:17
  • Sans hésiter je préfère la première plus percutante dans l'angle de PDV

    Posté par Gérard, 24 janvier 2016 à 00:01
  • Ca c'est du miniaturisme ! je n'avais encore jamais vu d'oeuvre d'art dans un parking...

    Posté par patrickcassagnes, 24 janvier 2016 à 02:17
  • Je préfère les lumières de l'ombre aux mémoires de l'ombre car je me sens drôlement bête à lire de la poésie que je ne comprends pas.
    Alors je prends de bas en haut mais je ne suis pas certaine de vouloir me tordre le cou même en couleur.

    Posté par AniLouve, 24 janvier 2016 à 04:59
  • C est Beau

    encore une belle découverte, haut ou bas, gauche ou droite, je comprends que tu aies eu envie de capter la lumière et le texte

    Posté par sonatine, 24 janvier 2016 à 07:20
  • Un lieu bien trouvé pour ces mémoires de l'ombre...

    Posté par gballand, 24 janvier 2016 à 07:31
  • Dans...

    ...un sens ou dans l'autre, ça permet de lire les petites lettres
    Bisous endimanchés Pastelle

    Posté par H-IL, 24 janvier 2016 à 08:03
  • Idée sublime, la vision directe doit être impressionnante ! Merci pour cette découverte.

    Posté par MARIE, 24 janvier 2016 à 08:07
  • j'aime bien de haut en bas pour la lumière . belle découverte , quant au texte, merci de l'avoir noté mais il est bien dans l'ombre !!!

    Posté par Maïanthème*, 24 janvier 2016 à 08:40
  • Béalu est un poète rare, comme les pigeonniers - et encore plus dans les parkings! Belle idée de l'architecte qui a imaginé cette association osée . Pour la lecture de gauche à droite, c'est parfait Pour les photos, de bas en haut comme de haut en bas, c'est plus-que-parfait

    Posté par espiguette, 24 janvier 2016 à 09:17
  • Une belle découverte et une oeuvre inspirante!

    Posté par Gine, 24 janvier 2016 à 09:34
  • magnifique idée, quel dommage d'enfermer une oeuvre pareille dans un parking!
    merci pour la retranscription du poème
    bonne journée
    danièle

    Posté par danièle.b, 24 janvier 2016 à 09:46
  • Vertigo

    vertigineux et beau

    Posté par les Caphys, 24 janvier 2016 à 11:00
  • vertigineux
    j'arrive à lire " le regard ":::: sur l'avant dernière photo
    je ne connaissais pas
    bisous

    Posté par iris, 24 janvier 2016 à 11:03
  • C'est impressionnant... Superbes images, qui me font découvrir et le poète et le lieu.
    Merci !

    Si je devais choisir, je prendrai la version en noir et blanc, même si les autres sont superbes et bien plus chaudes.

    Bisous et douce journée.

    Posté par Quichottine, 24 janvier 2016 à 11:18
  • C'est fabuleux ! On atteint des sommets littéraires
    GROS BISOUS

    Posté par Marité, 24 janvier 2016 à 12:19
  • Géniale idée. Et dans un parking en plus, ou va se nicher la poésie !
    Ma préférence ? En couleurs certes, mais laquelle, je prend les 2 !

    Posté par Jean-Luc.M, 24 janvier 2016 à 12:55
  • Bonjour Pastelle, quelle magnifique idée et je n'ai pas l'impression de voir un parking.
    Merci pour tes recherche et d'avoir recopié ce beau poème. J'aime toutes tes photos, c'est superbe
    Gros bisous ♥

    Posté par Denise, 24 janvier 2016 à 16:38
  • c'est bien joli ! les variations sur le support sont souvent intéressantes comme un point de vue de l'auteur sur lui même, on pense aux calligrammes d’Apollinaire et à la fameuse édition originale de la prose du transsibérien de Cendrars

    Posté par emma, 24 janvier 2016 à 16:38
  • Pour le choix de la photo je préfère celle en couleur orientée vers le haut car la poésie nous met en communication avec le ciel et la couleur un peu sépia confère une chaleur sensuelle à l'ensemble. Joli poème

    Posté par ulysse, 24 janvier 2016 à 18:12
  • Superbe mise en valeur de ce lieu!
    je n'ai pu y aller qu'une fois ,malheureusement un dimanche et il n'était pas éclairé.

    Posté par Pascale, 24 janvier 2016 à 18:22
  • Perso je préfère tomber vers la lumière qu'être aspiré par l'ombre, donc la une et/ou la trois !

    Posté par daddyrogers, 24 janvier 2016 à 18:37
  • Pratique pour se garer...et excellent pour les photos. Une belle oeuvre bien mise ne valeur par tes photos

    Posté par JCD Photos, 24 janvier 2016 à 19:22
  • Vertigineux est le mot qui convient pour ces mémoires, mais de l'ombre jailli la lumière.
    Les photos sont sublimes.
    Belle soirée Sophie.

    Posté par Yves, 24 janvier 2016 à 20:07
  • Ma préférence va à la première photo, non pas parce que c'est plus facile à lire, mais pour la jolie lumière qui s'en dégage. En tout cas c'est original dans un parking, car c'est le genre d'endroit généralement à des années lumière de la poésie. Belle surprise donc. Merci pour le partage !

    Posté par Sylvie, 24 janvier 2016 à 20:10
  • Waouuuuhhh !!! Toutes ces lettres, ces mots, j'adore !!! Extra comme concept et très belles prises, j'aime beaucoup beaucoup la noir et blanc !!! (n'y avait-il pas moyen de jouer sur les ombres ?)

    Posté par Tatiana, 24 janvier 2016 à 21:12
  • Merci pour ce partage enrichissant.
    Bonne semaine, Pastelle.
    Yvon.

    Posté par Yvon., 24 janvier 2016 à 21:23
  • Au fond du parking
    dans le silence de cette tour d’ivoire
    le poète et le sculpteur se rencontrent
    sous ton regard
    pour notre plus grand plaisir

    Posté par Pascal, 24 janvier 2016 à 21:46
  • Merci, tout cela est très beau. Et les photos sont remarquables.

    Posté par Carole, 24 janvier 2016 à 22:29
  • Bonjour
    C'est rare de voir ce genre d'oeuvre!
    J'aime la photo en noir et blanc!
    Bisous

    Posté par wolfe, 25 janvier 2016 à 09:34
  • Ce qui étonne le plus c'est de trouver de l'art à Villeurbanne !

    Posté par Antiblues, 25 janvier 2016 à 10:39
  • Salut Sophie
    Pour moi, ce sera la version N&B.
    Bonne journée.
    Bises.

    Posté par tce76, 25 janvier 2016 à 11:30
  • Une idée originale, une superbe création, une heureuse surprise pour les usagers du parking, mais je me demande si le but est atteint, je veux dire si l'oeuvre mène à la découverte du poète et de la poésie. Mais si c'est juste un clin d'oeil esthético-poétique dans un lieu rébarbatif qui était visé, c'est réussi.

    Posté par Mamilouve, 25 janvier 2016 à 11:31
  • Merci

    Bonjour,
    Merci pour cette belle découverte.
    Ce n'est pas tous les jours que la poésie est sublimée sur 20 mètres de haut (ou l'inverse).
    bisous

    Posté par Rafaël, 25 janvier 2016 à 11:46
  • De haut en bas ,en noir et blanc
    Très belle idée que de mettre l'art à la vue de tous ,dans les parkings !!!

    Posté par Anne-Marie, 25 janvier 2016 à 12:10
  • C'est une belle œuvre artistique , très photogénique !! - n'a pas de lieu pour la placer -

    Posté par Pat, 25 janvier 2016 à 12:18
  • La photo est tout à la fois une écriture et un alphabet universel

    Posté par geomichel, 25 janvier 2016 à 12:22
  • Lumières ou mémoire...

    Je comprend que tu ais été impressionnée par cette oeuvre d'art. Parler de Mémoires de l'ombre sur un blogue qui s'appelle Lumières de l'ombre, c'est presque normal...

    Posté par dominique, 25 janvier 2016 à 13:20
  • Une belle idée d’amener la sculpture (culture) dans un parking, là ou on ne l'attend pas. Le poète est peu connu et c'est d'autant plus intéressant. Jolies photos très graphique, ma préférence va au noir et blanc.

    Posté par Naninet, 25 janvier 2016 à 14:18
  • cc

    c'est vraiment chouette...
    j 'espere que tout va bien pour toi
    douce journée..
    bzzz
    claire

    Posté par claire, 25 janvier 2016 à 14:33
1  2    Dernier »

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger