Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

27 août 2014

Le piano abandonné

 

C'est un endroit où je rêvais d'aller depuis deux ans, et la première chose que j'ai vue fut ce piano. Pourquoi cette fascination pour les lieux désaffectés ? Je ne suis pas la seule, et certains blogs ne sont consacrés qu'à cela. Pour moi ça ne date pas d'hier, je me souviens quand j'étais petite chez mes grands parents je passais les trois quarts de mon temps au grenier, c'était plein de choses qui m'intriguaient et me faisaient rêver ...  :)

 

C'est pareil pour ce piano. Je me demande quelles musiques, quelles chansons il a jouées ? 

Piano_2014 05 31_7733bc

  

Et qui s'est assis devant, et qui était autour... C'était dans un hôtel. 

Piano_2014 06 01_7303B2

 

Peut être des gens ont-ils dansé sous ce lustre ? A quoi rêvaient ils, où sont ils aujourd'hui ? 

Lustre_2014 06 01_7315b

 

Aujourd'hui, c'est tout cassé, et je me demande pourquoi je trouve ça beau ?  Peut être l'effet du rose.  :)

Plafond_2014 05 31_7717

 

Mais il est bien triste ce piano abandonné, et je me demande pourquoi il est resté là... 

PianoP_2014 06 01_7307b

 

A suivre... 

 


Commentaires

    Bonsoir Pastelle, oui tiens on aurait pu le sauver de là, le vendre, l'offrir à quelques mains musiciennes, mais non, livré à son triste sort, muet... objets abandonnés ont tjs une âme, et les lieux leurs fantômes.... ,-), merci... JB

    Posté par jill bill, 27 août 2014 à 21:41
  • Bonjour .... toi
    Je me demande bien où tu as été traîner ton appareil photo. Mais le résultat est là et donne à notre esprit de faire comme le tien : vagabonder, imaginer ce que fut la vie sous ce lustre. Quelle atmosphère a régné ici...
    Je t'embrasse.

    Posté par albert, 27 août 2014 à 21:41
  • Un mystère (...)

    Je suis comme toi, j'aime l'atmosphère et ce que l'on ressent quand on arrive dans ces endroits qui semblent abandonner depuis des lustres. Reflets d'une histoire, de personnes, d'un temps passé qui ne reviendra plus... c'est en tout cas bien triste de laisser - dormir - un si joli piano à tous les vents.

    Je ne sais pourquoi, mais tes prises de vues me font penser au - Titanic - étrange sensation qui doit être encore plus forte quand on est sur les lieux... j'arrive à le ressentir au travers de tes photos, c'est vraiment bizarre.

    Inutile que j'ajoute que je suis toujours et encore une inconditionnelle de tes photos, alors je t'embrasse et je te dit merci Pastelle, belle soirée.

    Posté par petitroseauNath, 27 août 2014 à 21:44
  • Question très conne : tu as appuyé sur les touches pour voir ?
    Tes compositions le mettent bien en valeur en tout cas.

    Posté par David, 27 août 2014 à 21:59
  • C'est étonnant que personne ne se soit intéressé à ce piano!

    Posté par Martine, 27 août 2014 à 22:06
  • C'est beau et tellement triste à la fois... Bise et bonne soirée toute douce!

    Posté par Maria-Lina, 27 août 2014 à 22:08
  • Objets inanimés...

    Cet attrait pour l'ancien, pour "le monde d'avant", pour les lieux délabrés, cet attrait universel que nous partageons quel que soit l'âge (comme tu le mentionnes : déjà petite...), cet attrait donc est un bien grand mystère, celui des lieux et des objets qui ont respiré la vie des autres et en ont été imprégnés au point d'en garder une forme d'âme. L'âme... ce mystère si insondable que personne n'a jamais pu en définir ni la véritable signification ni l'existence, et pourtant....


    Le piano que tu as photographié a emporté avec lui ses "trois petites notes de musique qui s'en sont allé au creux du souvenir, elles ont tourné la page … mais un jour sans crier gare elles nous reviennent en mémoire... "

    "Objets inanimés avez-vous donc une âme ? »
    la réponse est dans ta série d'images.

    Posté par Daniel Blaise, 27 août 2014 à 22:19
  • La dernière fois que je suis allée dans un hôtel désaffecté que je croyais vidé de toutes âmes humaines, j'ai eu la peur de ma vie, je n'étais pas si seule: il y avait une bande de squatteurs pas très nets, heureusement sous l'emprise de substances joyeuses...je suis partie en courant, je suis rentrée comme une sauvage dans ma voiture les bras griffés par les ronces du jardin !!!
    Bref, cette petite anecdote racontée, c'est dire si ces lieux m'interpellent , par leur magie, leur histoire et ce piano au milieu de ce salon est un bel instrument et si une note s'en échappait, on en serait même pas étonnée !

    Posté par Christelle, 27 août 2014 à 22:25
  • la suite vite !....

    Posté par JCDPhotos, 27 août 2014 à 22:39
  • Il est resté là, au milieu de cette pièce au plafond rose, pour que des photographes viennent l'immortaliser et raconter son histoire.
    J'attends la suite de ta narration avec impatience

    Posté par edwige, 27 août 2014 à 23:21
  • Un beau piano. J'aime aussi les endroits cassés, on peut y faire de belles photos, la preuve.
    Amitié, François.

    Posté par francois37, 28 août 2014 à 00:00
  • C'est vrai que c'est fascinant ces lieux abandonnés !
    Je crois que j'aimerais aussi...
    Bisous Pastelle

    Posté par Didier 85, 28 août 2014 à 00:28
  • En toute franchise, le piano oui, il est magnifique dans sa décrépitude et me fait penser au "vieux piano de la plage" de Trenet mais au contraire de toi les friches (industrielles ou pas), c'est pas mon truc. J'ai fait le pari, quand j'ai commencé à avoir un site photo, ce qui remonte à une douzaine d'années, de ne montrer que ce que je vois comme "le beau". J'essaie de me faire rêver quand je balade avec mon apn et de faire rêver mes visiteurs et les friches ne me font pas du tout rêver, au contraire elles me dépriment. Mais je conçois tout à fait que certains aiment les photographier et les montrer, mais généralement je ne les commente pas. Je fais une exception pour toi. Un peu comme si tu montrais un sepia que je n'aime pas, je le commenterais parce que c'est toi. LOL ! Au fait, t'as perdu ton GPS qui conduit à Paladru ?

    Posté par Focales, 28 août 2014 à 06:43
  • c'est encombrant et lourd un piano et peut être que les habitants n'avaient pas de place pour lui et c'est invendable , j'en avais un beau époque Napoléon III et personne ne l'a voulu , il est parti chez Emmaüs . tant pis ! mais j'y pense , j'aurais du le garder .
    j'adorais aussi le grenier .

    Posté par ghislaine, 28 août 2014 à 07:34
  • ♥*¨*•.♥*¨*•.

    pas assez cher mon fils comme disait une certaine pub !!!!!!!!

    Posté par ♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨, 28 août 2014 à 07:53
  • Je suis comme toi fasciné par ces endroits et ta série est superbe

    Bonne journée

    Posté par PascalXLD, 28 août 2014 à 07:57
  • As-tu...

    ...été nommée photographe pour les pompiers ?
    Jeudissimes bisous Pastelle

    Posté par H-IL, 28 août 2014 à 08:16
  • Oh! De l'exploration urbaine!!!
    Je fais partie des gens qui ne se posent pas trop de questions sur l'avant de ce type de lieux ou d'objets. Pourtant je suis plutôt une nostalgique mais ce qui compte le plus c'est la découverte ainsi que le contraste entre passé et présent, la place ou la présence incongrue de certaines choses. C'est un univers matériel mort et paisible où on se sent un peu privilégié, comme le seul survivant des lieux... Mais ça en reste là. Je ne m'attache ici qu'au matériel puisque la vie n'est plus (bon allez quelques termites et nids d'oiseaux peut-être? Lol Des araignées sûrement! Et ça c'est de la vie et ça me dit un peu plus).
    Tu en as fait une jolie série cependant où les textures ont la part belle, un vieil objet est d'ailleurs mieux accepté qu'une vieille personne dans notre société (mais là je glisse sur un autre sujet). Je gage qu'en temps de crise, un lourd piano est finalement peu utile et encombrant, il pouvait donc rester en ces lieux... Mais ce n'est pas une jolie histoire alors il vaut mieux en effet laisser chacun travailler son imagination, ce que mine de rien ton billet parvient à faire pour beaucoup d'entre nous, rendant hommage le temps d'un billet à des objets qui n'ont jamais été et qui ne sont rien sans l'Homme.
    Bises et belle journée gente dame!

    Posté par ESpaeth, 28 août 2014 à 08:17
  • Nostalgie et mélancolie enveloppent ces lieux à l'abandon. On aurait presque envie de les étreindre pour les faire revivre Jolie série en tout cas.

    Posté par gballand, 28 août 2014 à 08:28
  • Superbe série Urbex extrêmement originale.
    Bonne journée

    Posté par Pascale MD, 28 août 2014 à 08:37
  • Wawoooooo quelle chance de trouver ce piano !!!! magnifique ! Splendide ce lieu, je t'envie

    Posté par Tatiana, 28 août 2014 à 09:46
  • Tu m'intrigues !
    C'était quoi ce lieu ?
    Le plafond rose laisse rêveur d'une de ces maisons... accueillantes....

    Le piano Mussard est de 1860 environ ('"ainé")
    Ma belle mère était musicienne (violon/piano). D'où mes vagues connaissances... issues de ses archives....
    C'était pas Playel mais quand même.... de là à l'abandonner ainsi.....
    dommage ! mais aussi quel charme aux photos.... !

    Joli reportage !
    la suite ! la suite !!

    Posté par alainx, 28 août 2014 à 12:32
  • piano

    à la fois romanesque et infiniment triste - les lieux, passe encore, c'est la fatalité historique, mais laisser mourir un piano !
    "Entends-tu le silence soyeux des grands pianos noirs qui gisent au fond des mers ?"
    http://eperluette.over-blog.com/2013/12/le-piano-sous-la-mer.html

    Posté par emma, 28 août 2014 à 14:22
  • Une fascination partagée pour les friches et les imaginaires qui les habitent. J'aime bien la première.

    Posté par Fabien, 28 août 2014 à 14:32
  • Je sais que ça peut paraitre con, j'aurais peur que le plafond me tombe sur la tête. Ca doit être mon côté gaulois
    Un ami m'a indiqué un lieu désaffecté, pas très loin de chez moi, où bon nombre de photographes (y compris l'ami Pierre) vont. Je suis tentée d'aller y réaliser quelques prises de vue et en même temps j'appréhende d'être confrontée à l'abandon et la décrépitude des lieux.
    Triste fin pour un piano.

    Posté par Ksenia, 28 août 2014 à 15:14
  • Bonjour Pastelle, ah! lorsque la nostalgie nous tient! Tes photos sont très belles et je me pose aussi beaucoup de questions, les mêmes que toi. Dire qu'il y avait toute une vie auparavant autour de ce beau piano et dans cette salle.
    Bises

    Posté par Denise, 28 août 2014 à 16:05
  • Titanic

    Ton billet me fait penser à un documentaire que j'ai vu sur l'épave du Titanic. Je me suis posé les mêmes questions en voyants ce qui restaient de ce merveilleux paquebot.
    La vaisselle, les lustres, les objets personnels... A qui ont t-il appartenu, comment ont ils été utilisés pour la dernière fois.
    Toute ces histoires qu'ils ne peuvent pas raconter mais qu'il nous reste à inventer...

    Posté par champagne, 28 août 2014 à 16:07
  • fin de vie bien triste pour ce piano, dommage mais ce jour, il vit à travers tes photos.

    Posté par eki eder, 28 août 2014 à 16:52
  • Superbe
    Tu le sais déjà que j'adore ces endroits héhé

    Posté par Leïla Bloop, 28 août 2014 à 17:27
  • Emouvant

    Emouvant car en regardant ce morceau de silence, on imagine la musique qui a donné vie à ce lieu.

    J'aime beaucoup cet univers.

    Posté par Gentlemanw, 28 août 2014 à 17:40
  • C'est beau...
    Tu le sais, pour moi, le Beau est partout, et peut-être plus encore dans la splendeur déchue de certaines ruines que dans l'évidence d'un paysage idyllique ou d'une fleur fraîchement éclose. Il est - surtout - dans l'oeil (et le coeur, et l'âme) de celui qui contemple. Alors, quand cet oeil est celui d'une fée photographe comme Dame Pastelle, je suis aux anges ! (Et ce rose, quelle merveille, comme un sourire du passé, ou peut-être comme une balafre...)
    Profondément émue, aussi.
    Dans mon enfance, j'ai assisté un jour à l'agonie d'un piano, dans la rue, juste devant la maison. A coups de hache. Personne n'en voulait... Je l'entends encore. Je n'oublierai jamais. Au moins celui-ci a pu mourir tranquillement, dans les lieux qui lui sont familiers. Peut-être fait-il encore danser les fantômes, peut-être leur joue-t-il encore "La Vie en rose"...

    Posté par MyZ, 28 août 2014 à 17:54
  • bonjour,
    fallait y aller avec son casque de chantier!

    j'aime bien la derniere photo, avec la ligne du piano qui indique la cheminée...

    Posté par captain27, 28 août 2014 à 18:12
  • bonsoir ma chère Pastelle .
    je suis comme toi je me pose toujours une tonne de questions devant un tel spectacle .on peut s'interroger sur les années fastes de ces lieux et sur les personnes présentes à ce moment .
    je me pose les mêmes questions en voyant les trainées blanches des avions dans le ciel . questions sur la destination , le destin de ces passagers, leur motivations, leurs sentiments de joie ou de peine au moment du voyage .
    ceci dit j'adore tes photos . je pense que j'aurai flashé aussi !
    merci pour mon oeil, il faut bien qu'il reste quelque chose !!!
    je t'embrasse très fort ma Belle .

    Posté par jean-pierre, 28 août 2014 à 20:05
  • A la fois rêve et tristesse. Coup de coeur pour la dernière !

    Posté par fifi, 28 août 2014 à 20:22
  • ah ah ♥ me voilà comblée en voyant ce post ! quel endroit merveilleux ! l'urbex me plait énormément j'aime ces endroits abandonnés et ce qu'ils contiennent, j'attends la suite avec impatience !

    Posté par Danièle Nguyen, 28 août 2014 à 21:51
  • Ce doit être surprenant de réveiller ces lieux abandonnés.
    Très belles série de photos insolites et aussi très émouvantes. Quand on pense à toutes les histoires qui ont dû s'écrires dans cette salle quand l'hôtel était ouvert.

    Posté par MAMYNI, 29 août 2014 à 00:05
  • A l'abandon

    Salut Sophie,

    Tes photos me font penser à celles de Détroit dont voici le lien : http://www.marevueweb.com/photographies/la-ville-de-detroit-en-ruine/

    On peut y voir un autre prestigieux piano, cette fois un Kolher & Campbell de New York ; mais encore, chose invraisemblable, une horloge fondue comme celle issue de l'imaginaire de Dali.

    Ces images, aussi marquantes soient-elles, montrent crûment toute la dureté du temps, toujours aussi inlassable qu'impassible. Nos cœurs sont sensibles puisque mortels, et nos âmes se souviennent c'est en cela leur principale qualité. Alors, oui ! Tes photographies sont là, comme un fil d’Ariane afin que nos âmes ne s'égarent ; afin que nos cœurs battent plus fort.

    Bien à toi, bises...

    Posté par Kristen Chaman, 29 août 2014 à 00:52
  • Soudainement, il me vient à l'esprit que la fréquence des pianos abandonnés dans les photographies d'urbex, le sont, au seul fait qu'ils fassent partie des encombrants. Le plus triste est que ce phénomène se reproduit parfois avec les animaux domestiques qui dès l'âge adulte deviennent à leur tour encombrants.

    Posté par kristen chaman, 29 août 2014 à 01:18
  • Superbe endroit qui nous joue la petite musique du temps qui passe.
    Bises et amitiés.

    Posté par Patrick, 29 août 2014 à 05:37
  • Moi aussi j'ai une prédilection pour les lieux abandonnés parce qu'ils me racontent une histoire et me font rêver. En plus d'être beaux. Pour moi c'est plutôt les villages . Mais je trouve ce lieu que tu nous présentes absolument captivant ! Et ce piano, un bijou...S'il pouvait égrener seul ses notes, que nous jouerait il ?
    (je visite ton blog après mon absence en blogs, je fais de beaux voyages...)

    Posté par Lison, 29 août 2014 à 07:30
  • Avec tes clichés, tout reprend vie. N'entends tu pas la musique qui incite les gens à danser sous ce lustre ?

    Posté par chinou, 29 août 2014 à 07:58
  • Un fascinant et mystérieux reportage…

    Merci Pastelle de ta visite chez moi et de tes commentaires. Amitié, Francesco.

    Posté par Francesco, 29 août 2014 à 09:24
  • CHASSE AUX TRESORS

    Enfant, je n'aimais rien tant que d'entrer comme une espionne dans les maisons abandonnées.. ou de risquer ma vie pour atteindre des ruines.

    J'ai une amie dont le garage est plein de tout sauf de voitures...

    Peut-être est-ce une manière de garder et trouver nos trésors intérieurs.

    Tes photos sont magnifiques, et pleine de.. vie.

    Posté par Amélie, 29 août 2014 à 09:34
  • mais où donc as-tu pu dénicher ce lieu étrange?Quel contraste ce rose joyeux avec l'infinie tristesse du reste ...je ressens un malaise à la vue de ces photos et je crois que personne ne peut rester indifférent !

    Posté par Anne-Marie, 29 août 2014 à 09:58
  • Je trouve ces lieux assez fascinants aussi et j'aime ta série et ce qui s'en dégage. Mais dis donc ça craint pas trop de se balader là-bas, les plafonds semblent limite de l'écroulement!

    Posté par evelyne dubos, 29 août 2014 à 10:48
  • les vieilles maisons, les vieux objets et surtout les vieux pianos ont une âme. Certains ne la ressentent pas; d'autres sentent le passé les effleurer de son mystère. Ce vieux piano a joué des sérénades nostalgiques, des chansons d'amour ou des chansons à boire, nous ne le saurons jamais, c'est un sphynx définitivement muet. Mais je comprends si bien que l'atmosphère te touche!

    Lorraine

    Posté par Lorraine, 29 août 2014 à 12:15
  • J'aime les lieux désaffectés, mais ici, on ressent comme un impression de vandalisme, le temps seul est il responsable d'un tel saccage... le piano me fait mal, souvenir d'enfance où on en rencontrait un dans tous les couloirs de l'ancienne institution où j'ai grandi...

    Posté par MARIE, 29 août 2014 à 13:51
  • Bjr
    Voilà qui est mieux ! 2 fois chez moi je ne voyais pas apparaitre tes photos !!!
    Rho un si beau piano !! çà me fait mal !!!
    pas de graff , mais çà ne saurait tarder
    j 'y vois bien un super grand angle et un hdr sur ce sujet !
    Bon week end

    Posté par Ptck, 29 août 2014 à 15:27
  • Tes photos et ton texte ...c' est superbe ..
    Je vais te dire que je connais l' histoire de ce vieux piano qu' une belle concertiste a du abandonner , les mains et l' esprit tordus par l' âge ...
    Rendant visite à ma belle-mère en maison de retraite , une très vieille dame s' approcha de moi , voulant me raconter sa vie ...Je l' écoutais attentivement ...elle était une grande pianiste et avait fait le tour du monde ...Un piano se trouvait là dans la salle à manger Me voyant un peu septique , peut-être , elle alla s' assoir avec difficulté , souleva le couvercle ,caressa les notes de ses mains tordues , le regard ailleurs , elle commença à jouer une musique impromptue ...celle de son moment à elle pour moi ...
    Un moment que jamais je n' oublierai ...tes photos et ton texte vont si bien avec
    Que d' émotion ce jour là..c' est si triste la vie qui s 'en va ..
    Bisous Pastelle

    Posté par Mathilde, 29 août 2014 à 17:08
  • Trop beau ce piano dommage aussi quel vue dans cet ensemble délabré des endroit à découvrir superbe.
    Belle soirée

    Posté par Nicou, 29 août 2014 à 17:23
1  2    Dernier »

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger