Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

17 janvier 2014

Anne-Marie et le temps qui passe

 

Anne-Marie, c'est ma belle-soeur. Elle est artiste peintre, dans mes liens, ici. Son site parle d'un "peintre-explorateur, d'une artiste funambule qui fait un va et vient de la réalité tragique du monde à un univers poétique et lumineux".  C'est joli non ?  J'aimerais bien qu'on parle de moi ainsi, "photographe funambule", ça me plairait. Et encore, je n'ai mis qu'un petit extrait, il faut aller lire la suite. 

Par goût personnel, j'aime particulièrement ses aquarelles et carnets de voyages, mais toutes ses peintures sont fascinantes et beaucoup me laissent rêveuse, comme la "Mémoire oubliée" ou "Le chemin". Là aussi je vous encourage à aller voir. En peinture comme en photo ou dans tous les autres arts, c'est chacun selon sa sensibilité.  :)

La dernière fois que nous nous sommes vues, elle avait fait un exercice, sur le thème du temps qui passe, interpellant pour bon nombre d'entre nous, photographes, peintres, ou simplement humains. Des feuilles rassemblées d'un une éphéméride, sur un fond fabriqué par elle aussi. Et elle m'a demandé de photographier sa création. J'ai fait différents essais, j'en ai retenu 3.

 

Un premier en horizontal

 

Le temps qui passe_7523

 

Et deux autres en format vertical, entre lesquels je suis incapable de choisir... 

Le temps qui passe_7529

 

 

Sur ce dernier, on voit mieux le fond qu'elle a fabriqué. Saurez vous deviner de quoi il s'agit ? 

Le temps qui passe_7533

 

---o@o---

 

Il y a un temps où ce n'est plus le jour, et ce n'est pas encore la nuit. [...] Ce n'est qu'à cette heure-là que l'on peut commencer à regarder les choses, ou sa vie : c'est qu'il nous faut un peu d'obscur pour bien voir, étant nous-mêmes composés de clair et d'ombre.
Christian Bobin

Sage, ce n'est pas une question de temps, c'est une question de cœur et le cœur n'est pas dans le temps.
Christian Bobin

Qu'avons-nous à nous dire dans la vie, sinon bonjour, bonsoir, je t'aime et je suis là encore, pour un peu de temps vivante sur la même terre que toi.
Christian Bobin

 

---o@o---

 

Merci Anne-Marie, merci Monsieur Bobin... 

 

Posté par Pastellle à 19:14 - Hors catégories - Commentaires [69] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • La seconde, pour son arrière plan flou et sa verticalité. Je te souhaite plein de bon temps qui passe

    Posté par Jacques, 19 janvier 2014 à 20:11
  • Touchée par cette façon d'illustrer le temps qui passe (et pas les citations bien-sûr), quel talent vous avez !

    Posté par MémJo, 19 janvier 2014 à 20:11
  • belle serie sur le "temps qui passe"! et il passe a une vitesse! !puis arrive la recherche du temps perdu et la on regrette ce qu'on a remis a plus tard et qu'on ne peux plus faire en ce temps la! amitiés

    Posté par jean pierre a, 19 janvier 2014 à 20:34
  • J'aime bien la compo de la deux en hauteur. .Ta belle sœur est douée, j'aime beaucoup ses huiles sur toile, technique mixe, et aquarelles

    Posté par Gérard, 19 janvier 2014 à 21:56
  • découverte de ce blog via canalblog et ses mises a l'honneur...jolies photos et pour le fond, des sachets de thé....si c bien ça, je n'ai pas de mérite, j'ai déjà fait l'expérence moi même, maintenant je vais aller voir le site d'Anne Marie

    Posté par jo, 20 janvier 2014 à 06:55
  • Très sympa la série

    Bonne journée

    Posté par PascalXLD, 20 janvier 2014 à 07:36
  • Belle idée de mettre les réalisations d'Anne Marie dans la lumière
    Je suis toujours épatée par ceux qui parviennent à créer dans la durée, et d'en vivre
    mention spéciale pour la photo N 3
    Tu nous offres une joli billet bien illustré Pastelle
    quand au fond pachwork , je ne sais pas ?
    ça m'intrigue ..

    Posté par Jeanne, 20 janvier 2014 à 09:06
  • Wouhaaaaaaaaaa!! très belles toutes les trois mais ma préférée est la première pour cette superbe PDC et la lumière est plus faible!!! de superbes citations de Bobin!!! Bravo!Bisousss

    Posté par gootchai, 20 janvier 2014 à 11:39
  • rebelle..

    Ça ne me tente pas de te dire laquelle des deux verticales je préfère. Simplement parce que c'est l'horizontale qui me plait le plus. Et pour une seule raison. Les deux verticales sont trop nettes, trop visiblement arrangées. Les jours trop visibles. Ça donne une idée d'un temps trop "concret, solide". Cela dit, son blogue est intéressant, il y a de belles choses, du talent, sans doute.

    Posté par dominique, 20 janvier 2014 à 12:45
  • bonjour amie .
    pourquoi vouloir toujours choisir quand on peut tout garder .
    j'aime les trois . il ne vaut mieux pas compter les pages jetées des éphémérides , mon appart ne serait pas assez grand !!
    j'aime aussi beaucoup les citations de Christian Bobin .
    je te souhaite une belle journée certainement aussi grise qu'ici .
    hier j'ai passé la journée à Lyon , quel soleil !
    t'embrasse bien fort ma belle .

    Posté par jean-pierre, 20 janvier 2014 à 13:18
  • Pas envie de choisir, je les aime toutes !

    Posté par Pascale☼Nokomis, 20 janvier 2014 à 13:40
  • Le temps passe et se collectionne ?

    Posté par oth67, 20 janvier 2014 à 18:32
  • Sympa ! 1 et 3 ont ma préférence.

    Posté par evelyne dubos, 20 janvier 2014 à 21:38
  • ❤ ❤ ❤

    un grand merci pour ton comm
    je persiste pour autant .....voir la suite .

    « Autant / au temps pour moi »
    Admettre avoir commis une erreur.

    Voilà une expression qui a fait et continuera certainement à faire couler beaucoup d'encre et à briser des ménages.
    J'ai volontairement proposé les deux écritures à propos desquelles il y a de féroces batailles dont on peut aisément trouver des traces au sang encore frais sur le web.

    Alors pour commencer, je copie-colle ici (et non pas je co-picole, comme avec un compagnon de beuverie !) un extrait d'une page du site de l'Académie Française qui est très affirmative sur l'origine de cette expression :
    « Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, où au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début (au temps pour les crosses [1], etc.). De ce sens de "c’est à reprendre", on a pu glisser à l’emploi figuré. On dit au temps pour moi pour admettre son erreur - et concéder que l’on va reprendre ou reconsidérer les choses depuis leur début. L’origine de cette expression n’étant plus comprise, la graphie autant pour moi est courante aujourd’hui, mais rien ne la justifie. »
    Si l'Académie le dit, c'est que c'est probablement la bonne hypothèse, non ?

    Oui mais voilà !
    Outre que la date d'apparition n'est visiblement pas connue du tout de nos vénérables académiciens, on ne trouve pas, dans la littérature ancienne, de trace écrite de ce au temps ... ! avec le sens de notre expression, sauf à partir du début du XXe siècle seulement (chez Roland Dorgelès en 1923, par exemple).
    Peut-être allez-vous me dire que, les militaires étant occupés à s'entraîner ou à combattre, ils avaient peu le temps d'écrire. C'est effectivement possible ! Mais quand même, il ne manquerait pas de rapporteurs de la vie des militaires pour citer cette chose plus amplement, non ?

    Alors nous allons quitter le cercle des académiciens pour passer à l'ellipse.
    En effet, si on admet la graphie autant pour moi, on imagine aisément, vu le genre de situation où elle est utilisée, qu'elle est une forme elliptique de quelque chose comme « tu as commis une erreur et tu mérites des critiques, mais j'en ai autant pour moi, puisque j'ai commis la même ». On pourrait donc le prendre comme une sorte de moquerie, accompagnée d'indulgence, adressée à soi-même à propos d'une chose qu'on n'aurait pas faite complètement comme on aurait dû.

    Or, il apparaît qu'on trouve, chez Antoine Oudin en 1656, dans son Curiositez françoises pour supplément aux dictionnaires la locution autant pour le brodeur signifiant « raillerie pour ne pas approuver ce que l'on dit ».
    Qui est le brodeur ? Eh bien c'est probablement celui qui embellit ou déforme une histoire, le verbe broder ayant déjà ce sens figuré à l'époque. L'expression serait alors une forme de « tu essayes de me faire croire autant de fariboles que si tu étais un brodeur ». Et ne trouvez-vous que cette forme et son sens ressemblent furieusement à notre expression et à sa signification, surtout si l'on se met à remplacer le brodeur par moi lorsque vous admettez dire des bêtises ou commettre une erreur ?
    Du coup, on pourrait jubiler en se disant qu'on a trouvé l'amorce de la vérité. Mais après, comment expliquer pourquoi on a du mal à trouver d'autres traces écrites de ce même autant pour... avant le XXe siècle ? Peut-être est-ce en partie parce que, comme le précise Oudin, cette expression était considérée comme vulgaire.

    Alors quelle graphie faut-il retenir ? Je vous laisse faire le choix en votre âme et conscience, car je ne saurais en aucun cas être aussi affirmatif que les tenants de l'une ou l'autre.

    Mais que cela ne vous empêche pas, lorsque vous co-picolez dans un bar avec quelqu'un, et que votre collègue redemande une bière, de dire, sans vous tromper, « autant pour moi ! ».
    Et, comme vous ne voulez finalement pas un demi, mais un triple Martini-Vodka-fraise, de rajouter « autant / au temps (selon votre conviction profonde) pour moi ! » avant de passer votre véritable commande.

    [1] Au temps pour les crosses ! aurait été employé lorsque le mouvement des armes n'était pas synchrone et lorsque le bruit des crosses touchant le sol était irrégulier.

    [ EXEMPLE ]
    Dans les versions successives de ma thèse, il avait supprimé le -s final dans le pluriel : « ils s'étaient emparés ». Quand je lui opposais, enfin, pour l'impression, l'exemple d'une grammaire irréfutable, il éclatait de rire : « Autant pour moi ! ».
    Yves-Marie Hilaire - De Renan à Marrou - 1999

    Guy fit alors respectueusement remarquer au Général que l'audience de ce monsieur était prévue, ce qui amena un très militaire : - Alors au temps pour moi. Mettons que je n'ai rien dit !
    Claude Mauriac - Le temps immobile - 1978

    Posté par ♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨, 21 janvier 2014 à 19:19
  • Petite préférence pour la troisième. Merci aussi pour Bobin !

    Posté par fifi, 21 janvier 2014 à 22:17
  • Merci

    D'abord, merci à tous de vos commentaires, vos choix et vos explications, avec un merci tout particulier à ceux qui sont allés voir les travaux d'Anne-Marie.

    Concernant le fond, il s'agit de sachets de thé vidés, séchés, repassés et cousus ensemble. Bravo la patience et je suis impressionnée par la quantité de thé bue !

    Dans l'exercice sur le temps qui passe d'Anne-Marie, il y avait ce fond cousu, des feuilles liées, des feuilles volantes, un cahier. Nous avons essayé de mettre en scène les divers éléments pour en faire une photo qui parle un peu.

    Pour l'art et notre réceptivité à celui-ci, c'est évident très personnel, elle dépend de notre éducation, nos goûts, notre histoire.

    Mais la réflexion sur les feuilles liées m'a donné à réfléchir, je pense qu'Anne-Marie est venue lire aussi. Et peut être fera t-elle autrement à une prochaine occasion...

    Et une mention spéciale aussi à l'avant dernier commentaire, concernant la manière d'écrire "autant pour moi ou au temps pour moi". Ca c'est du commentaire détaillé et documenté !

    Et je suis heureuse que vous aimiez Bobin !

    Merci à tous. ♥

    Posté par Pastelle, 23 janvier 2014 à 20:22
  • Art et métaphysique

    Pour moi c'est la première même si les verticales peuvent symboliser un équilibre précaire. J'aime.

    Posté par Daniel Blaise, 24 janvier 2014 à 18:07
  • J'ai envie de dire...

    ...merci Pastelle aussi

    J'aime beaucoup les 'images, qui, une fois encore, nous représentent bien le temps qui passe... des bouts de temps, des paquets de temps, qui s'étalent en fleurs, s'empilent en hauteur, laissant échapper parfois des jours et surtout le vendredi... je me demande bien pourquoi

    Je suis une bien mauvaise conseillère quand il s'agit de tes photos, impossible de choisir, je les prends toutes !

    Posté par PetitRoseauNath, 04 février 2014 à 13:16
  • J'aime très beaucoup ça...
    Bravo.

    Posté par Lireine, 26 février 2019 à 19:55
« Premier   1  2 

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger