Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Lumières de l'ombre
5 février 2012

Traboules en dégradés de teintes

 

Pour ceux qui ne connaissent pas, une traboule est "un passage réservé aux piétons, débutant par un couloir d'entrée, et traversant un ou plusieurs bâtiments pour relier une rue à une autre".  C'est le bon moment pour les visiter, il y fait moins froid qu'ailleurs... Les traboules sont aussi un refuge. 

Véritable réseau sillonnant toute la vieille ville, c'est l'endroit idéal pour jouer aux gendarmes et aux voleurs. La première fois que j'en ai entendu parler c'était dans une série de livres pour enfants, "Les six compagnons"  (de la Croix Rousse). Ils réussissaient toujours à échapper aux méchants en utilisant ces traboules, qui dans ma tête d'enfant étaient comme des passages secrets. De manière plus sérieuse elles ont servi aussi aux résistants lors de la seconde guerre mondiale, ainsi que lors de la révolte des Canuts. 

Pour moi aujourd'hui elles ont un charme fou de par leurs couleurs, leur lumière particulière... 

Du beige 

TrabouleH_2

 

Au jaune

TrabouleJ_1682

 

Souvent dans de chaudes teintes orangées

traboule_6378

 

Et même en rose... 

Traboulerose_6466

 

Le verbe "trabouler" signifie donc "traverser un quartier par une traboule". 

Mais à l'initiative de certaines lyonnaises, Soène en premier, j'ai découvert une nouvelle utilisation à ce mot. "Trabouler", c'est aussi passer un thème d'un blog à l'autre, au gré de l'inspiration. Un sujet est repris sur le blog d'un autre, qui renvoie au premier. Peut être que quelqu'un va trabouler sur ce billet pour parler d'autres passages, par exemple. Ou d'autre chose en rapport qui l'inspirera.  ;)

 

Publicité
Publicité
Commentaires
F
J'avais appris l'existence des traboules en lisant "L'Enfer" de René Belletto. Mais n'ayant pas encore visité la ville de Lyon (à 45 ans, il faudrait quand même que je me décide), je n'en avais jamais vues avant tes photos, Pastelle. <br /> <br /> Je ne les imaginais pas aussi belle et même ouvragées dans le style gothique ! Tes photos les mettent magnifiquement en valeur. Elles laissent imaginer les secrets, les mystères et les aventures que les traboules lyonnaises ont dissimulés.
G
j' avais manqué ce post superbe évidement <br /> <br /> mais j'aime aussi le fait de trabouler d'un blog a l'autre <br /> <br /> la vie moderne fait parfois inventer de nouveuax mots et celui là me plait bien !<br /> <br /> a bientôt
L
très belles photos typiquement lyonnaises.<br /> <br /> <br /> <br /> Par contre je reste encore un peu prudent avec le mot "traboule". Dans mon esprit, il n'y a de traboules que les croix roussiennes. Pour moi elles sont nées avec les soyeux et permettaient aux canuts apporter leur travail jusqu'au marcher au bas de la colline. D'ailleurs elles convergent généralement vers ce lieu.<br /> <br /> Le mot "traboule" pour le vieux Lyon n'étant venu que plus tard par abus de langage pour qualifier les très beaux passages et autre superbes cours intérieures du vieux Lyon.<br /> <br /> <br /> <br /> Mais visiblement j'ai tort car même Wikipedia parle des traboules du vieux Lyon. Par contre la plupart des photos montrent les cours des rues de la juiverie ou du bœuf qui de facto ne permettent pas de passer d'une rue à l'autre et donc ne permettent pas de "trabouler" ;o).<br /> <br /> <br /> <br /> Mais je ne demande qu'à être convaincu du contraire ;o)
P
Je suis ravie car je ne pensais pas qu'autant de gens connaissaient cette série ! <br /> <br /> <br /> <br /> Ravie aussi d'avoir fait découvrir le mot, la chose et le verbe à certains. <br /> <br /> <br /> <br /> Pour répondre à certaines questions, les traboules sont généralement ouvertes le matin, un accord ayant été passé avec la mairie pour cela, en échange de travaux ou de réductions d'impôts. <br /> <br /> <br /> <br /> Elles sont plus ou moins longues ou jolies selon les immeubles qu'elles traversent. Parfois c'est juste un couloir, parfois il y a une cour au milieu. C'est le cas de la dernière qui est aussi claire car elle est photographiée depuis la cour centrale. Quand il n'y a pas de cour c'est un peu plus compliqué à photographier. <br /> <br /> <br /> <br /> Pour la balance des blancs, je ne me casse pas la tête et me fie à l'automatisme ! ;)<br /> <br /> <br /> <br /> Et quant aux touristes, je crie "au feu !" et ils s'en vont. Non, c'est pas vrai, j'attends tout simplement. Sauf s'ils sont décoratifs. ;)<br /> <br /> <br /> <br /> Enfin non, on ne s'y perd pas, elles ne font pas des kilomètres ! Enfin, c'est mieux avec un plan. Et progrès oblige, il existe même une application iphone à présent ! <br /> <br /> <br /> <br /> Merci à tous de vous être arrêtés dans mes traboules pour y mettre un mot. <br /> <br /> <br /> <br /> Cat, c'est quand tu veux pour y revenir. <br /> <br /> <br /> <br /> Et merci Jean Louis, d'avoir traboulé sur mon billet. Je vais rajouter le lien. ;)
C
ça fait de beau dégradés de lumiére!!!
Publicité
Derniers commentaires
Archives
Newsletter
261 abonnés
Publicité