Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

14 avril 2011

Leurs mots sur mes photos

 

C'est émouvant lorsque quelqu'un vous emprunte une photo, lorsque l'image inspire une histoire ou des mots à un autre, lorsqu'elle trace son chemin vers un autre coeur . Outre la fierté, c'est un peu comme de lâcher la main de son enfant, le laisser libre d'aller vers d'autres horizons, d'autres regards, d'autres musiques. 

Les Héphémères m'a fait ce plaisir ce matin, elle dont j'admire tant la façon de dire et de raconter. Son blog fait partie de ceux que j'ai parcourus entièrement lorsque je l'ai découvert.  Une écriture à fleur de coeur, à fleur d'émotion.  

Je vous conseille ce texte, au hasard ou presque. Bouleversant. Chez moi c''est cette photo là qui l'a inspirée, une de mes débuts... Et voilà cette image qui reprend une nouvelle vie, une autre vie... Merci.

 

Contrejourescalier_IMG_2391sig

 

En bas de l'escalier


Elle l'entend à peine respirer 
Il est là, tout ébouriffé
En bas de l'escalier
De par ses pas trop usé
Il  t'attend encore,
Regardera jusqu'à l'aurore...

Elle l'entend à peine pleurer
Il est là, tout accoutré
De ta chemise usée
Habillé d'amour délaissé
Il t'attend encore,
En larmes qui perforent...

Elle n'ose s'approcher
Il est là, à la fenêtre collé
Le bout du nez gelé
Sur une vitre embuée 
Il t'attend encore,
Et l'espoir se décolore...

Elle le regarde, et ce chagrin la dévore
Elle le voudrait sien pour qu'il s'évapore
Elle va descendre le chercher 
Cajoler, réconforter, et d'amour redoubler ...

Un poème de L.H.

 

---o@o---


Edition du soir : 


Je rajoute ici ce poème reçu dans mes commentaires par Marie LC.  Je ne connaissais d'elle que ses magnifiques photos, et voilà une nouvelle découverte...  Je suis amusée et émue aussi de constater que certains voient dans cette photo un enfant, et d'autres une "dame en rouge". C'est magique !

 

La dame en rouge

Que fait-elle cette dame tout de rouge vêtue
En bas de l'escalier d'où elle est descendue ?
Elle attend le retour peut-être de l'aimé
Ou un de ses enfants revenant du lycée...

A moins peut-être qu'elle ne pense aux ans passés
A ce temps où les rides étaient encore bien loin
A ce temps où les hommes croisant son chemin
Sur elle déposaient leurs regards aiguisés.

Ce temps où elle portait déjà beaucoup de rouge
Temps béni des amours et des petits secrets
Temps où seul un regard sans que le corps ne bouge
Lui disait « tu es belle » sans avoir à parler.

Ce temps où sa beauté fièrement arborée
Elle vivait sa vie sans question se poser.
Mais le temps file hélas et avec lui les jours
Et disparaît soudain la saison des amours.

Mais peut-être la dame en rouge de l'image
Pense t'elle simplement à tout sauf à son âge
Et se dit que la vie lui a beaucoup donné
Et qu'elle ne cesse pas avec les feux d'été.

© Marie LC, 14 avril 2011

 

 ---o@o---


Et puis avant, la première à m'avoir emprunté une image, ce fut Lautreje, encore une femme, une écriture, une personnalité, une sensibilité que j'admire particulièrement. Ce sont mes clefs qui lui parlé, celles ci. Merci encore.  Et chez elle aussi, une note presque au hasard, celle la. :)

 

clefs_IMG_1850sig

 

Croire

 

Nous vivons une époque où nous sommes interpellés en permanence sur nos croyances. Croire en qui, croire en quoi, puisque vérité d'un jour devient mensonge le lendemain. Les certitudes volent en éclat, les valeurs sont bafouées en permanence par les politiques, les dirigeants... et les religions connaissent un regain de popularité. Malraux ne se trompait pas "le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas." Mais, alors que la foi est une conviction personnelle et intime, aujourd'hui elle s'affiche, elle se montre pour prouver combien la ferveur et l'appartenance sont là. Dérive dangereuse.

 Tout est incertain, seul le doute est vrai. Seulement le besoin de croire existe, alors croire en qui ? croire en quoi ?

 Je propose de croire en soi avant de croire en l'autre.

Parce ce que tu es bien plus que ce que l'on a dit de toi

Parce que tu as en toi un potentiel infini
Parce que la parole de l'autre est de sa responsabilité et non de la tienne
Parce que tu agis, tu fais, tu actes chaque jour en cohérence avec tes valeurs
Parce que tu mérites de t'aimer 
Parce que, qui peut te dire ce qui est bon pour toi, qui mieux que toi peut savoir où est ton chemin ?

 Croire en soi est la solution pour ne pas être aspiré dans des croyances qui ne sont les siennes.

Et croire en soi renforce la confiance en soi !

 

Un texte de Lautreje

 ---o@o---

 

Posté par Pastellle à 13:11 - Hors catégories - Commentaires [63] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Très beaux textes et un première photo que j'aime tout particulièrement, emprunte de douceur et de mystère. Ces échanges autours d'une image sont passionnants, je trouve... Bises Pastelle!

    Posté par spiruline, 14 avril 2011 à 13:31
  • Et bien, quel bonheur d'être la première à commenter, chez toi, Pastelle !

    Bravo à tes Bloguopotinettes qui ont été si bien inspirées par tes photos magnifiques.

    Je suis admirative devant de telles créations.

    Bises à Vous Trois

    Posté par Plume, 14 avril 2011 à 13:34
  • Et bien, non... pas de Prem's !

    Posté par Plume, 14 avril 2011 à 13:34
  • Deux textes magnifiques et complètement différents, avec un seuk dénominateur comment l' Amour.
    Je ne connaissais pas ces deux photos: elles sont superbes !!!
    Merci Pastelle pour cette belle page

    Posté par Clo, 14 avril 2011 à 13:36
  • Les Héphémères vient de me demander de lui "prêter" une photo et c'est vrai que c'est toujours un plaisir de partager .
    Ta photo est très belle et si délicatement accompagnée , Phil

    Posté par Philippe, 14 avril 2011 à 14:44
  • alors là , ta photos de clés me parle aussi
    En pleine réflexion sur un projet d'écriture et de publication , tant qu'à faire , c'est exactement ce genre de photos que j'aurais bien mis en couverture

    cela ne me surprend pas que tes photos soient reprises pour des blogs de mots , tu as cette sensibilité là , celle de pouvoir illustrer par l'image et les textes

    je vais découvrir tes liens
    merci
    la photo de l'escalier est renversante !

    Posté par Jeanne, 14 avril 2011 à 15:06
  • Je le trouve bien mieux installé dans ton espace ce texte, bien plus en beauté dans ton univers. Tu vois, je crois que nous avons toutes deux lâché nos enfants pour les laisser cheminer...

    Posté par Les Héphémères, 14 avril 2011 à 15:12
  • belle osmose "inter-blogueuses" !!.... c'est sympa !!!
    Bisous ! ,o)

    Posté par phyll, 14 avril 2011 à 15:55
  • 2 très beaux textes et 2 superbes photos !!!
    Je me laisse envahir par la poésie !
    Belle journée Pastelle

    Posté par 365 Photos, 14 avril 2011 à 15:59
  • Jolis textes, bravo et merci aux "blogueuses" !
    Les photos, je les avais déjà admirées auparavant et c'est bien de les revoir en source d'inspiration Merci Pastelle.

    Posté par aginou, 14 avril 2011 à 17:22
  • De superbes mots ... les photos le sont tout autant.
    Magnifique écho

    Posté par ♪ ♫ Kri ♫ ♪, 14 avril 2011 à 18:02
  • Les deux photos sont très belles dans un genre différent et la première m'inspirerait bien un poème aussi... mais je ne sais pas écrire des poèmes comme L.H, je ne maitrise hélas que les alexandrins.
    Mais je vais y penser...
    Quand au second texte sur les clés (fort bien rendues d'ailleurs), je valide totalement. Pour bien aimer les autres il faut d'abord s'aimer soi-même.

    Posté par Marie LC, 14 avril 2011 à 18:48
  • La dame en rouge

    Si tu le permets, j'ajoute ma pierre à l'édifice, inspirée par ta dame en rouge.

    La dame en rouge

    Que fait-elle cette dame tout de rouge vêtue
    En bas de l'escalier d'où elle est descendue ?
    Elle attend le retour peut-être de l'aimé
    Ou un de ses enfants revenant du lycée...

    A moins peut-être qu'elle ne pense aux ans passés
    A ce temps où les rides étaient encore bien loin
    A ce temps où les hommes croisant son chemin
    Sur elle déposaient leurs regards aiguisés.

    Ce temps où elle portait déjà beaucoup de rouge
    Temps béni des amours et des petits secrets
    Temps où seul un regard sans que le corps ne bouge
    Lui disait « tu es belle » sans avoir à parler.

    Ce temps où sa beauté fièrement arborée
    Elle vivait sa vie sans question se poser.
    Mais le temps file hélas et avec lui les jours
    Et disparaît soudain la saison des amours.

    Mais peut-être la dame en rouge de l'image
    Pense t'elle simplement à tout sauf à son âge
    Et se dit que la vie lui a beaucoup donné
    Et qu'elle ne cesse pas avec les feux d'été.

    © Marie LC, 14 avril 2011

    Posté par Marie LC, 14 avril 2011 à 19:07
  • Ce sont tous les deux de beaux textes.
    Je me suis rendu chez les deux blogs et j'en ai apprécié l'atmosphère.
    J'espère que tu vas bien bises

    Posté par Déficience Menta, 14 avril 2011 à 19:47
  • La 1° photo semble irréelle, la seconde magnifique, je comprends qu'elles aient pû inspirer ... les textes leur vont à ravir, un beau duo d'artistes.
    Amicalement.

    Posté par joailes, 14 avril 2011 à 19:56
  • Je connaissais ta photo des clés mais pas la première qui est vraiment une petite merveille .
    Et ces deux beaux textes les mettent encore bien plus en valeur .
    Grand bravo à vous trois !

    Posté par Lannic, 14 avril 2011 à 20:42
  • Je me souviens bien de la première photo.. J'avais reconnu l'endroit pour l'avoir fréquenté..et puis la mise en scène, cette lumière, ce rouge..j'avais énormément aimé cette photo! Les mots qui l'accompagnent sont très beaux aussi, j'ai parcouru ce blog déjà et il est vrai que la dame a du talent!

    Très sympa ce billet pastelle

    Posté par julia Heim, 14 avril 2011 à 21:41
  • J'aime beaucoup la première , elle a le pouvoir de nous faire rêver , d'imaginer plein de choses

    Posté par larhune64, 14 avril 2011 à 22:33
  • Rien d'étonnant à ce que l'on vienne volontiers s'abreuver à ta source, Pastelle. L'eau en est fraîche et pure.

    Merci à vous trois pour cette vivifiante complicité entre les images et les mots, qui se mettent mutuellement en valeur.

    (Dis Pastelle, où diable as-tu déniché pareil trousseau?
    Seraient-ce les clés du Paradis? Celles du palais de la Belle-au-Bois-Dormant? Ou des coffres au trésor d'un redoutable pirate? Ouvraient-elles des armoires depuis longtemps réduites en cendres ou en poussière? Des portes fantômes, sentinelles dérisoires gardant sans trêve quelques secrets oubliés de tous?
    Et s'il y avait, dans ton antique trousseau, la clé des songes? Tu me la prêterais, dis, Pastelle?)

    Posté par MyZ, 15 avril 2011 à 00:59
  • J'aime beaucoup l'idée, ce partage, ces émotions... Je partage également mes photos avec Caramel qui y pose ses mots.... Très belle expérience Joli résultat ici également. la première photo est incroyable !!!

    Posté par Tatiana, 15 avril 2011 à 02:43
  • Bonjour Pastelle
    Magnifique photo et pour le texte c'est très joli
    Amitiés, Bruno

    Posté par Bruno de Grenobl, 15 avril 2011 à 06:43
  • Vous êtes une vraie tisseuse de liens.
    Ces collaborations sont toujours enrichissantes...

    Posté par gballand, 15 avril 2011 à 07:04
  • J'aime l'idée de partage sur les blogs et là, on en a de très beaux exemples. Belle journée Pastelle.

    Posté par Bruno, 15 avril 2011 à 07:10
  • .....déjà! l'escalier me plait particulièrment! le smarches surtout: je suis "ringue" dingue de ce genre de marches , presque lisses qui ont passés des siècles et dont on peu sentir la force de l'ensemble du bâtimentui, je suis très spéciale dans ce genre de ressenti, mais je viens d'une île , qu'avec des cocotiers: depuis que j'habite la France: j'apprécie tout.;)
    ....alors oui, elel a de quoi plaire ce cliché comme celel de ce trousseau de clés d'ailleurs..
    magique tout simplment.;)))


    ...et sympa ces 3 passionnées de bons mots.;)))

    Posté par manola, 15 avril 2011 à 07:24
  • tes photos sont si belles qu'elles suscitent des émotions..fortes et fragiles

    Posté par telos, 15 avril 2011 à 07:28
  • les photos, tes photos, sont des instants intimes partagés. Je comprends qu'elles soient inspiratrices de poèmes, de peinture, de musique, car elles sont tout ca à la fois. des bisettes Nini

    Posté par nicolenini, 15 avril 2011 à 07:33
  • De beaux textes pour de belles photos

    Bonne journée

    Posté par PascalXLD, 15 avril 2011 à 07:54
  • 2 superbes photos magnifiquement illustrées par des mots qui touchent , sensibles....un joli moment de partage.
    Très belle journée

    Posté par Sophie, 15 avril 2011 à 09:07
  • Wouhaaaaa!!! tout d'abord superbe tes photos!! J'aime que de sensibilité!! les textes sont magiques! Merci pour le partage et bisousssssssssssss

    Posté par gootchai, 15 avril 2011 à 10:22
  • Bonjour Pastelle, j'aime beaucoup la photo de la dame en rouge, la poésie va bien avec, c'est très joli...belle photo des clés aussi, très chouette...bise et bon week end pastelle...

    Posté par le Pierrot, 15 avril 2011 à 10:32
  • Bravo à toutes!
    Les photos sont très belles, et les textes tout autant!

    Posté par Elinor Bergamote, 15 avril 2011 à 10:42
  • Rouge...Offert.. Rouge

    Comme tout est émouvant dans ce post, entre les mots et les images, entre ces deux photos qui pour moi ont un lien. Comme tout y est beau, terriblement beau.... A en rester sciée, alors voilà.



    Offert.. Rouge


    Elle semble si petite, on la croirait enfant. Encore. Peut-être l'est-elle d'ailleurs, dans sa planète. Encore.
    Avec un coeur de femme, et la peau. Et son corps. Avec ses yeux plissés, son sourire. Et son corps.

    Elle l'a bien descendu, remonté. L'escalier.
    Parfois elle trébuche, elle glisse. Jamais vraiment usée. Pas plus que l'escalier.
    Elle a froid, c'est l'hiver. Elle est nue sous le voile. Elle attend, elle espère. Elle y croit. Une étoile.

    Elle a offert en vrac, on lui a tout donné. On l'a volée aussi, d'amours forts. Partagés.
    Ses fous rires et ses larmes, c'est la porte à côté. Jamais fermée à clé.

    Elle est presqu'apaisée, son coeur bourré de vie. A craquer. Marqueté, ciselé, offert.. Au fer rouge.


    Signé : La dame en rouge.

    Posté par La dame en rouge, 15 avril 2011 à 11:55
  • de belles rencontres, de beaux partages .
    des instants ou la comprehension ne passe plus par rien d'autre que ce leger bruit qu'il y a entre les êtres, parfois, lorsqu'ils se reconnaissent sans le savoir vraiment...

    Posté par didier, 15 avril 2011 à 12:51
  • Je veut bien croire que tes photos inspirent les poètes et que leurs mots coulent ensuite ...Il faut dire que tu as l'art de nous envouter .

    Posté par Christelle, 15 avril 2011 à 13:32
  • Merci infiniment Pastelle pour ces lignes tissées sur la toile. Merci pour ce partage, pour ces émotions qui me font croire et jamais désespérer de l'amitié ! Bien à toi !

    Posté par Lautreje, 15 avril 2011 à 13:41
  • Merci pour ce très bon moment que je viens de passer chez toi. J'admire tes photos et je suis sensible aux textes. Surtout le dernier, je suis totalement en accord avec ces mots.
    A très bientôt !

    Posté par mamychachat, 15 avril 2011 à 14:06
  • Des jolies photos ne peuvent inspirer que de magnifiques textes !
    Pour répondre à ton commentaire, sois rassurée, je n'ai fait aucun mal à cette chenille, c'est juste sa manière de se déplacer et malgré sa toute petite taille, elle avance très vite !

    Posté par Emmeji, 15 avril 2011 à 15:15
  • très beau ce petit flash-back Pastelle
    la première que je connaissais déjà emporte mon suffrage ... les textes sont très beaux.

    Posté par toun33, 15 avril 2011 à 15:45
  • Superbe photos, superbes textes, très beaux site à découvrir aussi... Pas étonnant qu'on te prenne tes photos, elles sont magnifiques !!! Puis-je te prendre la bouquet de pâquerettes, j'aimerai le mettre en fond d'écran ? Si tu ne veux pas, je ne serai pas fâchée... Je te souhaite une très bonne soirée, bisous de fin de journée.

    Posté par Chantal, 15 avril 2011 à 18:36
  • Ta page est magnifique, des textes plein de tendresse et les photos sont très belles surtout la première. Que du bonheur. Bon WE et merci de ton passage. Bisous

    Posté par zoreille fany, 15 avril 2011 à 20:21
  • J'imagine volontiers la fierté et la joie qui animent le photographe quand ses photos occasionnent de si jolies interprétations. Les deux versions attachées à l'escalier sont très émouvantes. Concernant le 3ème, je ne peux que souscrire à cette idée, la confiance en soi, c'est bien la clé pour tout ! Seulement croire en soi n'est pas toujours facile...
    Bonne soirée, et ravie de t'avoir rencontrée,
    Claudine

    Posté par Claudine, 15 avril 2011 à 21:42
  • Voici les clés du Paradis. Celle qui servent pour ouvrir le coeur de ta moitié. Mais à les voir toute rouillées, elles n'ont pas trouvé leur propriétés.
    "- Est ce à dire que sur terre ce n'est pas le paradis ?
    - Non, ici c'est le purgatoire. Le paradis c'est quand tu sera parti. Peut être te donnera donc une clé. Pour l'instant Pastelle doit les garder, son cliché peut te le rappeler".

    Bise.

    Posté par TomRemBas, 16 avril 2011 à 07:41
  • Merci de ces instants de rêve et de bonheur.

    Posté par ceanothe, 16 avril 2011 à 08:49
  • Quels beaux cadeaux tu nous fais-là entre photos, textes et poèmes - un bon moment passé vers toi !
    Bon W.E.
    Monelle

    Posté par Monelle, 16 avril 2011 à 09:25
  • Très beaux texte et magnifique photos de clés Bonne journée

    Posté par bénédicte, 16 avril 2011 à 09:39
  • bonjour Pastelle . quels beaux textes , j'adore la première photo du bas de l'escalier . elle est magique . bonne journée a toi avec de gros bisous

    Posté par jeanpierre, 16 avril 2011 à 10:26
  • Tes photos avaient de quoi inspirer quelques auteurs talentueux, ça été fait avec brio, bravo à eux, bravo à toi...
    Un bon WE Pastelle , bises

    Posté par Jean Claude, 16 avril 2011 à 13:22
  • effectivement tes photos sont des bons sujets pour la poésie,elles sont remplies d'émotion .Alors,moi la poésie,c'est pas mon truc,tiens,je regrderais si je trouve une photo sur ton blog qui m'incite à ...euhhh délirer .Je peux ?

    Posté par taka, 16 avril 2011 à 13:29
  • belles rencontres...

    ... entre images et mots
    et quand on pense à tout ce qui, non exprimé en mots, traverse l'esprit et le coeur de toutes les personnes qui regardent tes images, et qui reste en eux, c'est une résonance terrible que l'on peut imaginer ! un peu les échos d'une pierre jetée à l'eau

    Posté par lafo, 16 avril 2011 à 13:50
  • Deux textes merveilleux qui accompagnent deux photos exceptionnelles, un cadeau pour démarrer ma journée, merci!

    Posté par Robert, 16 avril 2011 à 13:54
1  2    Dernier »

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger