Lumières de l'ombre

Bienheureux les fêlés, ils laissent passer la lumière... Des photos au fil des jours pour essayer de dire.

13 décembre 2009

Mais la dame à sa fenêtre...

.
Une dernière des photos de nuit. Parce qu'elle me perturbe. Je l'avais prise spécialement pour une Dame qui aime les fenêtres.
Et plus je la vois plus je pense à cette chanson... Et j'ai oublié la fin, c'est terrible ces pertes de mémoire !
.

 
Mais la dame à sa fenêtre
Pleurant
sur son triste sort
Dans mille ans, deux mille peut-être
Se désolera encore.

File la laine, filent les jours
Garde ma peine et mon amour
Livre d’images des rêves lourds
Ouvre la page à l’éternel retour...


---o@o---


*Edition de mardi : On m'a suggéré sur mon forum un format carré, en supprimant la fenêtre de droite, alors je poste cette version. Je crois qu'effectivement c'est mieux.  :)

---o@o---


fenetrescarre

.

---o@o---

.

Et puis, parce que j'ai promis et que j'aime à tenir mes promesses, des fenêtres encore, toujours pour la Dame qui les aime...

.
fenetresdame

.
.

Posté par Pastellle à 22:02 - Dans les villes - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Ah, oui, la première est exceptionnelle....bravo. Tu excèles dans la photo de nuit. Bonne soirée Pastelle

    Posté par Christine, 13 décembre 2009 à 22:39
  • Jacques Douai

    FILE LA LAINE

    Dans la chanson de nos pères
    Monsieur de Malbrough est mort
    Si c'était un pauvre hère
    On n'en dirait rien encore
    Mais la dame à sa fenêtre
    Pleurant sur son triste sort
    Dans mille ans, deux mille peut-être
    Se désolera encore.

    File la laine, filent les jours
    Garde ma peine et mon amour
    Livre d'images des rêves lourds
    Ouvre la page à l'éternel retour.

    Hennins aux rubans de soie
    Chansons bleues des troubadours
    Regrets des festins de joie
    Ou fleurs du jolie tambour
    Dans la grande cheminée
    S'étaient le feu du bonheur
    Car la dame abandonnée
    Ne retrouvera son coeur.

    File la laine, filent les jours
    Garde ma peine et mon amour
    Livre d'images des rêves lourds
    Ouvre la page à l'éternel retour.

    Croisés des grandes batailles
    Sachez vos lances manier
    Ajustez cottes de mailles
    Armures et boucliers
    Si l'ennemi vous assaille
    Gardez-vous de trépasser
    Car derrière vos murailles
    On attend sans se lasser.

    File la laine, filent les jours
    Garde ma peine et mon amour
    Livre d'images des rêves lourds
    Ouvre la page à l'éternel retour.

    Bonne semaine...

    Posté par Kristen Chaman, 14 décembre 2009 à 01:36
  • Les ombres

    Merci chère Pastelle, vous m'avez gatée. J'aime particulièrement la première photo. Déjà enfant j'étais intriguée par les fenêtres... Savoir qui se cache à l'intérieur, l'atmosphère de la maison, l'appartement.
    Une fenêtre d'immeuble agrémentée d'une jardinière de fleurs aura une âme différente de celle, nue, sans rideaux.
    Et puis, n'est-ce pas un monde ouvert sur l'extérieur ? les fenêtres des prisons sont pourvues de barreaux.

    Belle journée à tous.

    Posté par Dame, 14 décembre 2009 à 03:53
  • La photo est superbe ! Des silhouettes en contre jour qui se découpent superbement comme des ombres chinoises dans un film d'Alfred Hitchcock.

    Posté par Karine, 14 décembre 2009 à 10:59
  • Un petit coté "voyeur" (sans connotation péjorative) dans ces photos qui dévoilent des ombres et des lumières de vie..
    C'est très "Fenêtre sur cour" d'Hitchcock ! Original et j'adore la 1ère, avec les silhouettes..

    Posté par Marie, 14 décembre 2009 à 11:03
  • Bien originales toutes ces fenêtres, cela donne de très belles photos, j'aime beaucoup!

    Posté par piou piou, 14 décembre 2009 à 16:35
  • des fenêtres où l'on voit clignoter des sapins
    gros bisous

    Posté par kiki, 14 décembre 2009 à 19:03
  • Quand le flash ne crépite pas

    La façade est refaite avec bonheur (surtout tard dans la nuit).

    Ça me rappelle un peu la pochette du vinyl de Led Zeppelin, Physical Graffiti, sorti en 1975.

    C'est une photo de façade d'immeuble à New-York, de jour, avec un jeu de personnages défilant dans les fenêtres découpées lorsqu'on déplace la protection intérieure du disque.

    Ta - tu permets qu'on se tutoie ? ^^ - première photo est vraiment top bien.
    L'"r" n'est pas manquant, une fenêtre est ouverte :p

    Et ce qui est bien, beau, bon ne l'est jamais "trop"

    Posté par Courant d'air, 14 décembre 2009 à 21:17
  • Ouahhhhhhhhh une pro de la photo de Nuit ...
    Je pense que je vais revenir souvent prendre des leçons et admirer votre travail ...
    Bravo !!!

    Posté par Jean-Marc, 14 décembre 2009 à 22:52
  • Toutes ces fenêtres

    @ Christine : Merci. C'était une grande première en fait, mais je recommencerai, la nuit c'est magique.

    @ Kristen : Super, merciiii ! Je n'en connaissais pas l'auteur et je n'avais que des bribes de souvenirs.

    @ Dame : Oui, il y a des histoires à se raconter pour toutes ces fenêtres. Mais parfois il y a des barreaux et c'est joli aussi. Quand des plantes y grimpent par exemple.

    @ Karine : Merci pour la référence à Hitchock !

    @ Marie : Je me suis sentie voyeuse effectivement quand j'ai tourné mon appareil vers eux ! Mais ça n'a pas semblé les déranger... Merci pour ton avis.

    @ Piou piou : Merci de ton passage et de ton avis.

    @ Kiki : Je n'avais pas remarqué les sapins, mais tu as raison. Merci.

    @ Courant d'air : Entre les références à Hitchcok et la tienne à Led Zeppelin, je suis gâtée. C'est top.
    Merci de ton regard sur mes fenêtres. Et oui, je crois qu'exceptionnellement, on peut se tutoyer.

    @ Jean-Marc : Je ne suis pas pro du tout, mais vous pouvez revenir quand même ! Merci.

    Posté par Pastelle, 15 décembre 2009 à 10:27
  • J'adore la première ! Excellente idée et réalisation !

    Posté par Bruno F, 15 décembre 2009 à 16:18
  • Bruno

    Merci pour le compliment qui me touche beaucoup.

    Posté par Pastelle, 15 décembre 2009 à 22:46
  • J'aime beaucoup aussi ... c' est superbe !

    Posté par La Pyrénéenne, 16 décembre 2009 à 07:09
  • La Pyrénéenne

    Merci. Je serai une Dame à Ta fenêtre aussi.

    Posté par Pastelle, 16 décembre 2009 à 21:53
  • Extraordinaires, ces silhouettes aux fenêtres, j'adore*

    Posté par k@, 16 décembre 2009 à 22:16
  • K@rine

    Merci de ton passage, et merci d'adorer ! ))

    Posté par Pastelle, 16 décembre 2009 à 23:38
  • Peut-être que chacun de nous est comme une maison avec beaucoup de fenêtres.
    On peut appeler de l'extérieur et une fenêtre ou deux vont s'éclairer mais pas toutes.
    Et parfois, exceptionnellement, on va frapper partout et ca va s'éclairer partout, mais ça, c'est extrêment rare.
    Quand la vérité éclaire partout, c'est l'amour.
    ~ C. Bobin ~

    Posté par Oo° Kri °oO, 19 décembre 2009 à 17:31
  • Kri

    Je suis passée sur ton blog tout à l'heure.
    J'ai vu cette citation de Bobin.
    Je l'ai adorée.
    J'ai pensé à faire une autre note de fenêtre, en te citant, en citant ces mots de Bobin, et voilà...
    Tu les déposes ici.
    Merci de tout coeur.

    Posté par Pastelle, 19 décembre 2009 à 18:19
  • Magnifique les ombres chinoises à la fenetre, j'adore! J'ai reconnu les fenetres de Lyon au premier coup d'oeil, je me suis etonnée moi meme!
    à bientot sur nos blogs

    Posté par Faëlle, 19 décembre 2009 à 21:23
  • Faëlle

    Bravo ! Ce sont des fenêtres de la place des Terreaux effectivement, ces petits chanceux regardaient le spectacle de la fête des lumières depuis leur balcon...

    Posté par Pastelle, 21 décembre 2009 à 01:07
  • superbe

    Superbes ces deux clichés sur la lumière avec un faible pour la première !

    Posté par Joël, 21 décembre 2009 à 08:39
  • de bien jolies photos chez vous...j'aime particulièrement celles ci !!

    Posté par fibuline, 21 décembre 2009 à 18:30
  • Merci

    @ Joël : Merci. Moi aussi j'ai un gros faible pour la première.

    @ Fibuline : Soyez la bienvenue, merci pour la visite.

    Posté par Pastelle, 22 décembre 2009 à 09:13
  • j'avoue un gros coup de cœur pour la première

    Posté par Laurent, 11 janvier 2010 à 22:55
  • Côté cour

    C'est ma préférée aussi. Le dos tourné au spectacle sur les terreaux.

    Posté par Pastelle, 12 janvier 2010 à 21:14
  • Ah ouais ça c'est top ! On dirait un Hitchcock... Tu as vu "fenêtre sur cour" ? C'est exactement ça...

    Posté par Lireine, 07 janvier 2019 à 13:06
  • Oui, mais ils ne regardent pas tout à fait la même chose.

    Posté par Pastelle, 07 janvier 2019 à 13:44
  • Meuhhhh, peut être il va la défenestrer ?

    Posté par Lireine, 08 janvier 2019 à 11:02
  • Fenetre sur cours

    J'aime beaucoup cette idée un peu voyeuriste qui enflamme l'imagination.

    Posté par psganarel, 21 mars 2019 à 22:57

Poster un commentaire







Englishblogger Englishblogger